Projet de ‘’ Mise en œuvre d’un réseau pour la création et la diffusion de l’art caribéen’’ 

Construire un espace caribéen de création 

La vision du Centre d’Art n’est pas circonscrite dans l’univers artistique haïtien. Le Centre d’Art a aussi comme ambition de fédérer et d’animer une communauté créative au sein de la Caraïbe. Une volonté qu’il fait montre deux ans seulement après sa fondation.

En 1946, Le Centre a organisé l’exposition « Les Peintres modernes cubains », puis un peu plus tard, celles de Wilfredo Lam, de Xavier Amiama, et de Roberto Diago. 

En 2019, le Centre d’Art a lancé le projet ‘’ Mise en œuvre d’un réseau pour la création et la diffusion de l’art caribéen’’ avec l’appui financier du Fonds international pour la diversité culturelle de l’UNESCO. Ce projet avait pour perspective d’améliorer la visibilité et la diffusion des artistes caribéens, notamment les femmes. 

Ce projet comportait 3 axes :

  1. Le Programme de Résidences Croisées

Ce programme consistait à encourager et favoriser la création artistique des artistes plasticiennes caribéennes en dehors de leur pays d’origine. Il avait aussi pour objectif de favoriser le développement et la diffusion de l’art contemporain caribéen, l’échange de bonnes pratiques professionnelles au sein des institutions culturelles dans la communauté pour améliorer la visibilité et la diffusion des artistes caribéens. Le Programme a été réalisé en association avec les institutions caribéennes suivantes : le Taller de Grafica à La Havane, Cuba ; Alice Yard à Port of Spain, Trinidad ; Fresh Milk à la Barbade ; Proyecto Anticannon en République Dominicaine ; Edna Manley College, à Kingston, en Jamaïque. 

Après un appel à candidatures ouvert avec assistance de jury, 9 artistes femmes ont été retenues dans le cadre du programme, dont 5 artistes Haïtiennes : Mafalda Mondestin est partie à Cuba ; Phaidra McQueen Sterlin a été en résidence en République Dominicaine ; Pascale Faublas à la Barbade ; Pascale Monnin à Trinidad ; et Pascale Bichot à la Jamaïque. 

A l’inverse, Kia Redman de la Barbade et Miriam Hinds-Smith de la Jamaïque ont fait leur résidence au Centre d’Art à Port-au-Prince. Michelle Ricardo de la République Dominicaine, Nadia Huggins de Trinité-et-Tobago et St Vincent ont fait leur résidence dans la ville de Jacmel, au sud-est d’Haïti. 

Chaque résidence a duré un mois.

Le Centre d’Art a exposé les œuvres qu’elles ont réalisées dans le cadre de ces résidences croisées, en mai 2022 à Pot-au-Prince, Haïti.

Durant la durée de l’exposition, Les artistes ont rencontré des activistes culturels et le public via la plateforme numérique Zoom pour partager l’expérience de leur résidence. Toutes les séances sont disponible sur la chaîne YouTube du Centre d’Art

  • Le Stage sur le commissariat d’exposition et la médiation culturelle

Le Centre d’Art a reçu, le 3 janvier 2022, la Belgo-Jamaïcaine, Veerle Poupeye, historienne de l’art et commissaire d’exposition spécialisée dans l’art caribéen et jamaïcain. Elle a été invitée en Haïti pour animer un stage de formation en commissariat d’exposition et en médiation culturelle, qui s’est tenu du 4 au 29 janvier 2022. L’objectif était d’initier environ 10 opérateurs culturels au métier de commissaire d’exposition.  

Veerle a organisé pour ses stagiaires, des visites académiques dans des institutions de promotion de l’art haïtien pour une expérience beaucoup plus immersive de sa formation. Parmi lesquelles, le Musée du Phanthéon National Haïtien, la Maison Dufort, la Maison de Patrick Vilaire, la Fondasyon Konesans ak Libète (FOKAL).

Ces stagiaires, Makensy Angrand, Melissa Beralus, Frantz Delice, Jean Paul Emile, Moise Jean, Berthony Lanot, Wincy Lindor, Eberline Nicolas, et Emmanuel Tanis, l’ont assistée dans son travail de commissariat pour l’exposition « Archipelago ». Le Centre d’Art a livré à chaque participant un certificat.

  • Les Séminaires en critique d’art

Le projet de  »Mise en oeuvre d’un réseau pour la création et la diffusion de l’art Caribéen » prévoyait aussi des formations en critique d’art à l’intention des professionnel.le.s qui évoluent dans le domaine de l’art au sein de la communauté caribéenne. Le Centre d’art les ont réalisés les jeudis 7, 14, 28 avril et 5 mai 2022. Dra. Yolanda Wood, critique d’art, professeure et chercheuse cubaine, leur a inculqué les fondamentaux du métier de critique d’art. 

A la fin de ces séminaires de 4 séances, les participant.e.s se sont exercés à réfléchir et à produire des textes critiques sur les œuvres qui ont été exposées à « Archipelago ». 

Liste des textes produits par les participant.e.s au séminaire en critique d’art


Makensy Angrand

Cynthia Zamor

Frantz Delice

Godson Antoine

Wincy Lindor

Martine Beaucicault

Nadine Priam

Thamar Prunier