fr | en

Un espoir de jeune artiste | Réginald SENATUS dit REDJI

176765058_2859191654354357_5546973989398683122_nNé à Port-au-Prince en 1994, Redji développe sa sensibilité artistique aux côtés de sa mère fabricante de produits artisanaux. Il grandit dans un quartier du centre-ville de Port-au-Peince, à proximité des artistes de la Grand-rue. En 2010, il rejoint Atis Rezistans, communauté d’artistes spécialisés dans la sculpture de récupération.

Au sein de cette communauté, REDJI explore différentes techniques artistiques et noue des liens avec Claudel Casseus et Celeur Jean Hérad qui le conseillent et l’encouragent.

Parallèlement, il s’engage auprès du mouvement artistique et social « NOU PRAN LARI A » qui investit les rues mettant en lumière les artistes non représentés en galerie.

Depuis 2011, REDJI participe à plusieurs éditions de la Ghetto Biennale de Port-au-Prince. Lors de l’édition de 2017, il présente une installation  intitulée ‘’ Cartographie de Port-au-Prince ‘’ et dresse un état des lieux des difficultés socio-économiques de la population. Il remporte lepremier prix de la biennale, et aussi celui de 2019 avec une nouvelle installation artistique intitulée   ‘’ Murs et Portes de Vertières ‘’

Depuis 2016, il fréquente le Centre d’Art d’Haïti et a déjà participé à plusieurs ateliers de création et de formation en techniques artistiques mené par des artistes reconnus comme Mario BENJAMIN, PASKÖ, Sébastien JEAN, Tessa MARS, Frantz ZEPHIRIN, SIMIL et une excursion pédagogique menée par Patrick VILAIRE.

Régulièrement, il porte assistance à des artistes internationaux de renom comme l’anglais Joseph Winter en 2013, le brésilien Gustavo Malucelli en 2015, l’américaine Gina Cunningham en 2017 et le français Ernest Pignon Ernest en 2019.

REDJI est très investi dans la vie communautaire et culturelle. Il effectue un stage de soutien au commissariat d’exposition pour le Pioneer Works, concernant l’exposition titré « Pòtoprens » qui a eu lieu à Brooklyn en 2018 et au Moca Muséum à Miami en 2019.

Depuis la pandémie de COVID19, il adapte son travail aux opportunités qui se présentent grâce à la technologie et profite du virtuel pour continuer à créer et se former. C’est ainsi qu’il a pu décrocher deux résidences artistiques majeures de la Caraïbes : CATAPULT de septembre à novembre 2020 et ANIMAE Incubator for Collaborative Expression d’avril à mai 2021, après avoir été lauréat représentant Haïti à l’édition 2019 de Caribbean Art Initiative. Son assiduité et sa discipline de travail font qu’il se retrouve sur les ateliers CRÉER ENSEMBLE (avril 2021) avec PASKÖ et AMOUR ET PARTAGE (mai 2021) avec Céleur Jean HÉRARD, pendant qu’il participe à ces résidences.

Un artiste à découvrir | Pétion JEANTY

  Mwen antre nan Centre d’Art nan lane…

En savoir +

APPEL A CANDIDATURES | Résidence artistique au Centre d'Art, Haïti

Le Centre d’art met en place un projet…

En savoir +