Journée Découverte, des écoliers dans nos murs

 Environ cinquante élèves filles du Lycée du Cent Cinquantenaire (Lycée des Jeunes filles) ont visité l’exposition réalisée par le Centre d’Art le vendredi 22 avril dans le cadre de la Journée Découverte du mois d’avril.  Moise Jean et Thamar Prunier, les deux médiateurs de la Journée, les ont mises en relation avec les œuvres vodou sélectionnées pour l’occasion. Ces élèves ont fait preuve de perspicacité. Elles ont manifesté un intérêt pour le rapport du vodou à l’art haïtien et pour l’histoire du Centre d’Art. Elles sont nombreuses à vouloir continuer ce rapprochement avec le Centre. Elles promettent de s’inscrire aux cours proposés par l’institution lors de la nouvelle session prévue pour le mois de septembre.    

L’administration du Centre d’Art est heureuse d’avoir accueilli ces élèves. Les écoliers figurent parmi les cibles prioritaires des Journées Découvertes, car elle est consciente de la lourde tâche qui l’incombe, celle de transmettre le riche héritage culturel haïtien dont elle est actuellement la gérante. 

L’administration du Centre d’Art est doublement heureuse que cette visite ait concerné une école de filles. Une preuve que le combat qu’elle mène pour une présence équilibrée des sexes dans le milieu artistique haïtien porte ces premiers fruits. Sa politique, c’est d’encourager davantage de femmes à participer aux activités du Centre et à la pratique de l’art.  

 L’administration du Centre d’Art s’engage à transmettre le riche héritage culturel haïtien qu’elle gère aux écoliers. Elle consacre 3 heures de temps durant la Journée Découverte à la médiation scolaire. 

La Journée Découverte du mois d’avril s’est déroulée autour du thème « L𝐞 𝐯𝐨𝐝𝐨𝐮 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥’𝐚𝐫𝐭 𝐡𝐚ï𝐭𝐢𝐞𝐧 ». Pour cette Journée, Le Centre a sélectionné des œuvres de peintres haïtiens célèbres tels que Hector Hypolite, André Pierre, Lafortune Félix et Stivenson Magloire. Il a sélectionné également des œuvres  de maître en fer découpé comme Georges Liautaud, Gabriel Bien-Aimé et les Frères Louis-Juste.