fr | en

LE CENTRE D’ART > Qui sommes-nous ?

Le Centre d’art est une institution culturelle créée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence a partir de valeurs patrimoniales conservées.

Créée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gerald Bloncourt, elle émerge alors qu’il n’existe pas encore de galeries d’art ni d’école publique d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

Le Centre d’art permet l’émergence de plusieurs générations d’artistes plasticiens renommés, peintres ou sculpteurs, comme Hector Hyppolite, Georges Liautaud ou Édouard Duval Carrié.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 affecte lourdement le Centre d’art. Après l’effondrement du bâtiment et le décès de sa directrice, Francine Murat, l’institution reste fermée au public pendant quatre ans.

C’est à l’occasion de ses 70 ans que le Centre d’art renait, en novembre 2014, avec des aménagements provisoires installés dans le jardin de l’espace historique. L’institution reprend alors ses activités auprès du public et des artistes : cours, conférences, rencontres, expositions. En parallèle, l’équipe travaille à la valorisation du patrimoine du centre, par la conservation et l’inventaire de sa collection d’œuvres, de photographies et des archives afférentes. Le Projet Scientifique et Culturel du Centre d’art a été rédigé en 2016 et le Centre d’art projette de rencontruire durablement ses infrastructures d’ici 2020.

Notre Mission

Le concept d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité du concept d’origine. Les missions sont la formation, le soutien à la création, la diffusion, la commercialisation et la recherche

> Découvrir les talents, soutenir, former et accompagner les artistes haïtiens dans leur travail de création.

> Favoriser la création en la diffusant sur le marché de l’art et pour sortir les artistes de l’anonymat

> Conserver, documenter et valoriser les collections déjà conservées au Centre d’art.

> Mettre à disposition et transmettre le patrimoine lié aux arts visuels haïtiens.

La Gouvernance

Le Conseil d’Administration

Depuis la réunion exceptionnelle du conseil d’administration du 19 février 2021, le conseil d’administration du Centre est composé des membres suivants:

Michèle Duvivier Pierre-Louis – présidente

Michèle Bayard Gehy – vice-présidente

Margareth Graham – trésorière

Gisèle Fleurant – vice trésorière

Christine Audain Chenet– secrétaire

Le Conseil Scientifique

Cette instance consultative participe à la définition des orientations stratégiques. Elle est composée d’experts scientifiques nationaux et internationaux, choisis dans le monde des musées, le monde académique et parmi des personnalités sensibilisées à l’avenir d’Haïti, de son patrimoine et de sa création artistique. Ses membres sont:

Carlo Celius – Historien et historien de l’art, chargé de recherche au CNRS (France), rattaché a l’Institut des mondes africains (Paris)

Yolanda Wood – Chercheuse, historienne et critique d’art, elle fonde en 1985, la chaire d’Histoire de l´Art de la Caraïbe de l’Université de La Havane. Elle dirige le Centre des etudes de la Caraibes de la Casa de Las Americas (Cuba) et enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art a Mexico.

Anthony Bogues Barrymore, Asa Messer Professor of Humanities and Critical Theory Director, Center for the Study of Slavery & Justice. Professor, Africana Studies. Brown University. Honorary Professor , University of Cape Town

Andre Delpuech anciennement conservateur général du patrimoine, Responsable de l’Unité patrimoniale des collections des Amériques, Musée du Quai Branly. Aujourd’hui directeur du Musee de l’Homme (au sein du museum d’histoire naturelle) – Paris

Veerle Poupeye – directrice de « The National Gallery of Jamaica”, specialiste de l’art caribeen

Françoise Dalex, responsable master II documentation et régie des collections à l’école du Louvre/ responsable du centre de ressources du Centre de recherches Dominique Vivant Denon, musée du Louvre

Lorraine Mangones, directrice de la FOKAL

Philippe Loïc Jacob – president du CA d’Ecoemballage- membre fondateur Fondation Daniel et Nina Carasso-  et president Fondation pour le Rayonnement de l’art Haitien

Laurent Dubois- spécialiste de l’histoire et de la culture du monde Atlantique, les Caraïbes et en particulier Haïti. Directeur de la faculté du Forum for Scholars et Publics de l’Université Duke

Edwidge Danticat, écrivaine

L’equipe

Jean Mathiot – directeur exécutif par intérim

Judith Michel – responsable pédagogique et soutien à la creation artistique

Alex Bellefleur – administration et comptabilité

Marie Flore Morett – chargée des publics et de la communication

Love-Mary Coqmar – gestionnaire des ressources documentaires

Marcia Valencia Augustin – assistante administrative

 

 

ACTU > Des écrivain.e.s racontent la collection du Centre d'Art | Rigaud BENOIT par Yanick LAHENS

mAI3HucLAc21z3QRigaud Benoît ou la nostalgie du Tout

Il y a dans les œuvres de Rigaud Benoît une sagesse rieuse. Peu commune. C’est peut-être ce qu’on appelle la grâce. Le peintre regarde le monde comme les nouveau-nés encore tout frais de leur complicité avec les dieux qu’ils viennent à peine de quitter. Les personnages sont en apesanteur, anges baignant dans leur ancienne lumière et semblent interroger notre nuit terrestre. Face à notre mystère, ils déploient des couleurs, s’entourent de lianes et souvent les hommes ont quelque chose du règne animal et les femmes sont oiseaux et sirènes ou fleurs au milieu d’autres fleurs dans un vase ou au centre d’un paysage. Comme si hommes et femmes gardaient quelque chose du temps d’avant la séparation de tout, du ciel et de la terre.

On est frappé par l’absence de foule dans les scènes de marché, les services religieux vodou et les mariages, les banquets, les scènes de bal et même les carnavals. C’est la force de suggestion qui l’intéresse. Deux personnages disent déjà un monde. La plus infime parcelle contient déjà le tout. Cette sobriété se retrouve dans le trait de son dessin, la perspective, la composition et la symétrie.

Comment ne pas évoquer l’humour dans certaines toiles de Rigaud Benoît qui semble regarder ses personnages à distance et leur dire « La joie est tout, la joie est simple, ne rajoutez pas au malheur du monde »

Oui, il y a dans les œuvres de Rigaud Benoit une sagesse rieuse !

Yanick LAHENS, le 06/02/2021

Œuvres en couverture
Rigaud BENOIT. Cueillir des fruits. Sérigraphie sur papier bristol. Art graphique. 33X26″
Collection Permanente
© Le Centre d’Art – Roberto STEPHENSON 
 
Rigaud BENOIT. Reine Soleil rouge. Crayon sur papier. Art graphique. 24X20″.
Collection Permanente
© Le Centre d’Art – Roberto STEPHENSON 
 

SOUTIEN À LA CRÉATION > Carte Blanche

PORTAIL DE L’ART HAÏTIEN > CINEUS Jhonny

portrait Cineus

« Imajinasyon’m se preske imajinasyon vodou paskem grandi avek paran vodouyizan. Se sak fè pyès mwen yo tankou : drapo, payèt, pakè, eskilti, pyès bizango, tablo boure ak kolye ke mwen fè yo plis parèt mistik ».

 

« Mon imagination est pareille à l’imaginaire vaudou car j’ai grandi auprès de parents vodouisants. Ainsi, ma production est constituée de drapeaux pailletés, de sculptures, de pièces bizango, de tableaux ornés de colliers que je retravaille pour les rendre plus mystiques ».

Entretien avec Jhonny CINEUS
Archives du Centre d’Art, 10 janvier 2019.

 

Premier d’une famille de six enfants, Jhonny CINEUS est né le 10 août 1976, à Port-au-Prince dans le quartier de Bel-Air. Il grandit dans un temple vaudou tenu par ses parents : le lakou du ‘‘Mambo Chwazilia’’, sœur de sa grand-mère. Il fréquente le lycée Pétion jusqu’à la classe de Seconde puis se consacre totalement à ses œuvres.

Tout jeune (10-12 ans), il imitait déjà, avec de la boue, les images qu’il voyait dans le houmfort (Temple vaudou) de ses parents.

Remarquant son talent, un cousin proche de la famille Fritzner DEVARECHE, prêtre vaudou, lui donne du ciment pour remplacer la boue. Il lui fournit tous les matériaux nécessaires, sables, ciments, graviers pour que les œuvres deviennent plus solides. A l’âge de 16 ans, Jhonny CINEUS réalise ainsi sa première pièce, un Saint-Jacques majeur. Cette œuvre est achetée par la collectionneuse Suisse d’objets vaudou, Marianne LEHMANN.

A sa majorité, Fritzner DEVARECHE organise une rencontre entre l’artiste et Marianne LEHMANN. À partir de cette rencontre, la collectionneuse achète presque toutes les pièces de l’artiste.

Jhonny CINEUS est connu pour ses sculptures. Ses œuvres sont souvent faites de bois, miroirs, ganses métalliques et de tissus. S’émancipant de la tradition vaudou, il développe un univers plus personnel. Malgré la reconnaissance que lui accordent les collectionneurs haïtiens, il participe à peu d’expositions.

En octobre 2017, Il participe pour la première fois à l’exposition-vente aux enchères organisée entre le Centre d’Art et la maison de vente PIASA avec son œuvre ‘‘Une croix en Miroir.’’

Aujourd’hui, les œuvres de Jhonny CINEUS figurent parmi de nombreuses collections privées haïtiennes et internationales entre autres, la Collection Antoine de Galbert, la Collection Marianne Lehmann, la galerie Monnin…

Jhonny CINEUS vit et travaille actuellement en Haïti.

 

 

EXPOSITION

COLLECTIVE

– 2008, « Paskó, Lhérisson, Killy, Cinéus» Galerie Monnin, Pétion Ville, Haïti.

 

 

VENTE AUX ENCHERES

– 2017, Haïti, l’exception artistique, art haïtien, de 1940 à nos jours, PIASA, Paris, France en partenariat avec le Centre d’Art de Port-au-Prince.

 

 

WEBOGRAPHIE

https://www.artsy.net/artist/jhonny-cineus

– https://www.auction.fr/_fr/lot/fnof-jhonny-cineus-ne-en-1982-croix-2017-bois-miroirs-et-ganses-metalliques-12541517

– https://www.mutualart.com/Artist/Jhonny-Cineus/20727A4671233ACC

– http://www.askart.com/artist/Jhonny_Cineus/11302838/Jhonny_Cineus.aspx

– https://www.lecentredart.org/wp-content/uploads/2018/03/Revue-de-presse-vente-aux-encheres_Haiti-lexception-artistique_20180228.pdf

– https://www.piasa.fr/fr/auctions/art-haitien-de1940-nos-jours-vente-en-partenariat-avec-le-centre-d-art-de-port-au-prince

– http://littleafrica.fr/art-haitien-de-1940-a-nos-jours/

– https://www.invaluable.com/auction-lot/f-jhonny-cineus-ne-en-1982-croix-2017-45-c-8e04c518c8

– https://www.lot-art.com/auction-lots/Jhonny-Cineus-ne-en-1982-Croix-2017-Bois/45-jhonny_cineu-19.10-piasa

– http://www.loophaiti.com/content/95-oeuvres-de-60-artistes-haitiens-dans-une-vente-aux-encheres-paris

– https://www.yooying.com/p/1893068066570877932

– https://www.passagersdesvents.org/2014/05/30/vagues-et-nouvelles-intranquilles-le-intranquillites-3-est-la/

– http://catalogue.gazette-drouot.com/pdf/75/87574/Catalogue_Art_Haitien.pdf?id=87574

– https://galeriemonnin.com/artist-works.php?artistId=324281&artist=Jhonny%20CINEUS