fr | en

LE CENTRE D’ART > Qui sommes-nous ?

Le Centre d’art est une institution culturelle créée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence à partir de valeurs patrimoniales conservées.

Créée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gerald Bloncourt, elle émerge alors qu’il n’existe pas encore de galeries d’art ni d’école publique d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

Le Centre d’art permet l’émergence de plusieurs générations d’artistes plasticiens renommés, peintres ou sculpteurs, comme Hector Hyppolite, Georges Liautaud ou Édouard Duval Carrié.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 affecte lourdement le Centre d’art. Après l’effondrement du bâtiment et le décès de sa directrice, Francine Murat, l’institution reste fermée au public pendant quatre ans.

C’est à l’occasion de ses 70 ans que le Centre d’art renait, en novembre 2014, avec des aménagements provisoires installés dans le jardin de l’espace historique. L’institution reprend alors ses activités auprès du public et des artistes : cours, conférences, rencontres, expositions. En parallèle, l’équipe travaille à la valorisation du patrimoine du centre, par la conservation et l’inventaire de sa collection d’œuvres, de photographies et des archives afférentes. Le Projet Scientifique et Culturel du Centre d’art a été rédigé en 2016 et le Centre d’art projette de rencontruire durablement ses infrastructures d’ici 2020.

Notre Mission

Le concept d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité du concept d’origine. Les missions sont la formation, le soutien à la création, la diffusion, la commercialisation et la recherche

> Découvrir les talents, soutenir, former et accompagner les artistes haïtiens dans leur travail de création.

> Favoriser la création en la diffusant sur le marché de l’art et pour sortir les artistes de l’anonymat

> Conserver, documenter et valoriser les collections déjà conservées au Centre d’art.

> Mettre à disposition et transmettre le patrimoine lié aux arts visuels haïtiens.

La Gouvernance

Le Conseil d’Administration

Depuis la réunion exceptionnelle du conseil d’administration du 19 février 2021, le conseil d’administration du Centre est composé des membres suivants:

Michèle Duvivier Pierre-Louis – présidente

Michèle Bayard Gehy – vice-présidente

Margareth Graham – trésorière

Gisèle Fleurant – vice trésorière

Christine Audain Chenet– secrétaire

Le Conseil Scientifique

Cette instance consultative participe à la définition des orientations stratégiques. Elle est composée d’experts scientifiques nationaux et internationaux, choisis dans le monde des musées, le monde académique et parmi des personnalités sensibilisées à l’avenir d’Haïti, de son patrimoine et de sa création artistique. Ses membres sont:

Carlo Celius – Historien et historien de l’art, chargé de recherche au CNRS (France), rattaché a l’Institut des mondes africains (Paris)

Yolanda Wood – Chercheuse, historienne et critique d’art, elle fonde en 1985, la chaire d’Histoire de l´Art de la Caraïbe de l’Université de La Havane. Elle dirige le Centre des etudes de la Caraibes de la Casa de Las Americas (Cuba) et enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art a Mexico.

Anthony Bogues Barrymore, Asa Messer Professor of Humanities and Critical Theory Director, Center for the Study of Slavery & Justice. Professor, Africana Studies. Brown University. Honorary Professor , University of Cape Town

Andre Delpuech anciennement conservateur général du patrimoine, Responsable de l’Unité patrimoniale des collections des Amériques, Musée du Quai Branly. Aujourd’hui directeur du Musee de l’Homme (au sein du museum d’histoire naturelle) – Paris

Veerle Poupeye – directrice de « The National Gallery of Jamaica”, specialiste de l’art caribeen

Françoise Dalex, responsable master II documentation et régie des collections à l’école du Louvre/ responsable du centre de ressources du Centre de recherches Dominique Vivant Denon, musée du Louvre

Lorraine Mangones, directrice de la FOKAL

Philippe Loïc Jacob – president du CA d’Ecoemballage- membre fondateur Fondation Daniel et Nina Carasso-  et president Fondation pour le Rayonnement de l’art Haitien

Laurent Dubois- spécialiste de l’histoire et de la culture du monde Atlantique, les Caraïbes et en particulier Haïti. Directeur de la faculté du Forum for Scholars et Publics de l’Université Duke

Edwidge Danticat, écrivaine

L’equipe

Allenby Augustin – directeur exécutif par intérim

Judith Michel – responsable pédagogique et soutien à la création artistique

Alex Bellefleur – administration et comptabilité

Marie Flore Morett – chargée des publics et de la communication

Love-Mary Coqmar – gestionnaire des ressources documentaires

Marcia Valencia Augustin – assistante administrative

 

 

ACTU > Atelier pour enfants

atelier enfants 2021Profitez de l’été pour initier vos enfants à la création artistique en les inscrivants au Centre d’Art pour une série d’ateliers avec Elisabeth SARRAZIN.

 

Passez nous voir pour les inscriptions ou écrivez à contact@lecentredart.org. Places limitées!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOUTIEN À LA CRÉATION > Carte Blanche

PORTAIL DE L’ART HAÏTIEN > WILLIAMS Hilda

IMG-Hilda Williams_0002

On choisit d’être peintre ou sculpteur, mais difficilement les deux à la fois. La peinture et la sculpture d’Hilda sont aussi fortes l’une que l’autre. S’il n’existe pas de rupture pas de progression dans son œuvre, c’est parce que travaillant peu, elle n’a jamais été saturée.

Gesner Armand, directeur du musée d’Art Haïtien, Janvier 1993.

 

Hilda WILLIAMS est née à Port-au-Prince le 28 janvier 1924. Elle fait ses études classiques primaires et secondaires à l’école du Sacré-Cœur de Turgeau des Filles de la Sagesse à Port-au-Prince où l’apprentissage du dessin était particulièrement encouragé.

Hilda Williams entre au Centre d’Art en 1944 à l’ouverture de l’institution pour continuer son apprentissage et y étudier la peinture avec Maurice Borno, Géo Remponneau, Lucien Price et plus tard, le dessin avec Albert Mangonès, Paul Keene et la sérigraphie avec Robel Paris.

En 1949, initiée au modelage et au coulage de bronze à la cire perdue, elle s’adonne pendant de longues années à la sculpture, sous la direction du sculpteur américain Jason Seley et de l’italien Amerigo Montagutelli, fondateur de l’académie des Beaux-Arts à Port-au-Prince qui, à l’époque, est très impliqué dans la réalisation des monuments sur le site de l’Exposition du Bicentenaire. Hilda a travaillé avec lui sur le masque mortuaire d’Hector Hyppolite et sur plusieurs monuments commandés par l’Argentine et le Venezuela.

En 1951, la céramique est introduite au Centre d’Art par l’américaine Edith Weynaud. Hilda fait partie des plus assidus à ce cours aux côtés de Jamin Joseph et Antonio Joseph.

En 1959, Hilda participe à un concours de peinture et de sculpture organisé par le commissariat haïtien du Tourisme. Elle reçoit la mention hors-concours pour sa sculpture intitulée « Tête de nègre »

Elle part vivre au Mexique en 1961 où elle continue à peindre et à sculpter tout en étudiant la céramique et la technique des vitraux, la sérigraphie et le tissage à l’école de la Ciudadela de Mexico.

En 1963, Hilda expose 40 terres cuites en collectif avec Edith Lataillade et Micheline Brierre à la galerie Pierre. Depuis cette époque, elle partage sa vie entre Port-au-Prince et Mexico.

Ce n’est qu’en 1980, qu’Hilda fait sa première exposition individuelle au musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre. Une autre exposition individuelle est à nouveau organisée pour elle en 1985 à la galerie MUSART à Port-au-Prince.

L’œuvre d’Hilda Williams reflète une grande délicatesse et beaucoup de sensibilité. Elle est connue pour ses créations miniaturisées. Ses sujets favoris sont surtout les enfants et ses œuvres, très rares, sont très demandées.

Les œuvres de Williams sont exposées à Carminel Gallery Inc. de New-York, à la Galerie Praxis de Mexico, au Centre d’Art, à l’académie des Beaux-Arts ainsi qu’au musée du Collège Saint-Pierre.

Le 19 mars 1992 Hilda Williams meurt d’un arrêt respiratoire à Cité del Carbon, petite localité non loin de la ville de Mexico. Ses cendres sont déposées dans les jardins de sa résidence à Pétion-ville.

 

 

EXPOSITIONS

Individuelles

Années 1990

– 1999, Créativité Hilda Williams, Musée d’art Haïtien du collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1995, Rétrospective de l’œuvre d’Hilda Williams, Musée D’art Haïtien du collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

 

Années 1980

– 1985, Récentes sculptures sur bronze de Hilda Williams, musée galerie, Lalue, Port-au-Prince.

– 1980, Hilda WILLIAMS, Musée d’art Haïtien du collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

 

COLLECTIVES

Année 2010

– 2012, l’art haïtien vu par nos femmes, (à l’occasion de la journée internationale de la femme et de la quinzaine de la francophonie), Musée du Panthéon National Haïtien, (MUPANNAH), Port-au-Prince, Haïti.

 

Année 2000

– 2000, Maitres Haïtiens Contemporains, Les ateliers Jean-René Jérôme, Port-au-Prince, Haïti.

 

Années 1950

– 1952, Haitian Art, The Institute of Jamaica, Kingston, Jamaïque.

– 1951, 50 Pinturas Haitianas, Palais national, Guatemala.

 

OUVRAGES

– BLONCOURT Gérald, NADAL-GARDERE Marie José, La peinture haïtienne/Haitian Arts, traduit du français par Elisabeth BELL, Paris, Nathan, 1986.

– CORVINGTON Georges, Port-au-Prince au cours des ans. La capitale d’Haïti sous l’occupation, 1915-1922, Port-au-Prince, Henri Deschamps, 1984.

– LEREBOURS Michel-Philippe, Haïti et ses peintres de 1804 à 1980. Souffrances et espoirs d’un peuple, Port-au-Prince, Imprimeur II, 1989, 2t.

 

CATALOGUES

HILDA WILLIAMS : HOMMAGE DE L’ONU. Port-au-Prince : Henri Deschamps, 1995.

Hilda Williams : un hommage, Les Ateliers Jean-René Jérôme, Musée d’art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti 1995.

– Haïti Art Naif: Erinnerungen an ein Paradies? Denkmalschmiede Höfgen, Studiogalerie: Ausstellung, = Haïti Art Naif, Memories of paradise? März bis 24. Mai 2010.

– Le Centre d’Art, berceau de l’art haïtien, expose 42 femmes peintres d’Haïti, Centre d’Art, du 21 au 28 février, 1973.

 

ARTICLES

– ALEXIS Gérald, Parcours : Hilda Williams dans Hilda Williams : Un hommage. Les ateliers Jérôme, Port-au-Prince, Henri Deschamps, 1995.

– ALEXIS Gérald, La sculpture en Haïti au XXe siècle : Les peintres-sculpteurs : Hilda Williams, Le Nouvelliste. Port-au-Prince.  12 décembre 2017.

– AUGUSTIN Gary, Des rêves de Terre et de Bronze, dans Hilda Williams : Un hommage. Les ateliers Jérôme, Port-au-Prince, Henri Deschamps, 1995.

– DeWitt Peters, Haiti’s Primitive Painters, From Harper’s bazaar, no. 2821, Jan. 1947.

– JOSEPH Antonio, Une œuvre faite d’amour, de tendresse, dans Hilda Williams : Un hommage. Les ateliers Jérôme, Port-au-Prince, Henri Deschamps, février 1993.

– MURAT Francine, Une grande dame de l’art haïtien, dans Hilda Williams : Un hommage. Les ateliers Jérôme, Port-au-Prince, Henri Deschamps, Janvier 1993.

– SAINT-ELOI Rodney, L’œuvre d’Hilda Williams dans Hilda Williams : Un hommage. Les ateliers Jérôme, Port-au-Prince, Henri Deschamps, 1995.

– SALAMI Gitti, Popular painting and sculpture of Haiti: appeal of the creole to the postmodern consciousness of industrialized nations in PASALA, Project for the Advanced Study fo Art and Life in Africa & the University of Iowa: proceedings from the Graduate Studies Symposium, March 16, 1997. Pages 17-29.

– Les archives du Centre d’Art

 

AUDIO

– Archives Radio Haïti : Entre Nous : Gérald Alexis, Sculpture, Le 16 janvier 1997.

 

WEBOGRAPHIE

– https://lenouvelliste.com/article/180292/la-sculpture-en-haiti-au-xxe-siecle-les-peintres-sculpteurs-hilda-williams

– http://haiti.spla.pro/fr/fiche.personne.hilda-williams.38785.html

– https://repository.duke.edu/dc/radiohaiti/RL10059-CS-1293_02

– http://worldcat.org/identities/lccn-n96113451/

– https://www.haitilibre.com/en/news-5134-haiti-culture-haitian-art-seen-by-our-women.html

– https://id.loc.gov/resources/works/2592405.html

– https://www.nyu.edu/calabash/vol4no1/vol4no1/0401107.pdf

– https://repeatingislands.com/2012/03/11/art-exhibition-sophia-martelly-inaugurates-lart-haitien-vu-par-nos-femmes/

– http://faculty.webster.edu/corbetre/haiti/art/biblio.htm

– http://www.lenational.org/post_free.php?elif=1_CONTENUE/culture&rebmun=2753