fr | en

LE CENTRE D’ART > Qui sommes-nous ?

Le Centre d’art est une institution culturelle crée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence a partir de valeurs patrimoniales conservées.

Crée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gerald Bloncourt, elle émerge alors qu’il n’existe pas encore de galeries d’art ni d’école publique d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

Le Centre d’art permet l’émergence de plusieurs générations d’artistes plasticiens renommés, peintres ou sculpteurs, comme Hector Hyppolite, Georges Liautaud ou Édouard Duval Carrié.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 affecte lourdement le Centre d’art. Après l’effondrement du bâtiment et le décès de sa directrice, Francine Murat, l’institution reste fermée au public pendant quatre ans.

C’est à l’occasion de ses 70 ans que le Centre d’art renait, en novembre 2014, avec des aménagements provisoires installés dans le jardin de l’espace historique. L’institution reprend alors ses activités auprès du public et des artistes : cours, conférences, rencontres, expositions. En parallèle, l’équipe travaille à la valorisation du patrimoine du centre, par la conservation et l’inventaire de sa collection d’œuvres, de photographies et des archives afférentes. Le Projet Scientifique et Culturel du Centre d’art a été rédigé en 2016 et le Centre d’art projette de rencontruire durablement ses infrastructures d’ici 2020.

Notre Mission

Le concept d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité du concept d’origine. Les missions sont la formation, le soutien à la création, la diffusion, la commercialisation et la recherche

> Découvrir les talents, soutenir, former et accompagner les artistes haïtiens dans leur travail de création.

> Favoriser la création en la diffusant sur le marché de l’art et pour sortir les artistes de l’anonymat

> Conserver, documenter et valoriser les collections déjà conservées au Centre d’art.

> Mettre à disposition et transmettre le patrimoine lié aux arts visuels haïtiens.

La Gouvernance

  • Le Conseil d’Administration

Depuis la réunion exceptionnelle du conseil d’administration du 29 novembre 2014, le conseil d’administration du Centre est composé des membres suivants:

Axelle Liautaud – présidente

Mireille Perodin Jérôme – vice-présidente

Daniel Dorsainvil – trésorier

Gisèle Fleurant – vice trésorière

Christine Audain Chenet– secrétaire

Le Conseil Scientifique

Cette instance consultative participe à la définition des orientations stratégiques. Elle est composée d’experts scientifiques nationaux et internationaux, choisis dans le monde des musées, le monde académique et parmi des personnalités sensibilisées à l’avenir d’Haïti, de son patrimoine et de sa création artistique. Ses membres sont:

Carlo Celius – Historien et historien de l’art, chargé de recherche au CNRS (France), rattaché a l’Institut des mondes africains (Paris)

Yolanda Wood – Chercheuse, historienne et critique d’art, elle fonde en 1985, la chaire d’Histoire de l´Art de la Caraïbe de l’Université de La Havane. Elle dirige le Centre des etudes de la Caraibes de la Casa de Las Americas (Cuba) et enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art a Mexico.

Anthony Bogues Barrymore, Asa Messer Professor of Humanities and Critical Theory Director, Center for the Study of Slavery & Justice. Professor, Africana Studies. Brown University. Honorary Professor , University of Cape Town

Andre Delpuech anciennement conservateur général du patrimoine, Responsable de l’Unité patrimoniale des collections des Amériques, Musée du Quai Branly. Aujourd’hui directeur du Musee de l’Homme (au sein du museum d’histoire naturelle) – Paris

Veerle Poupeye – directrice de « The National Gallery of Jamaica”, specialiste de l’art caribeen

Françoise Dalex, responsable master II documentation et régie des collections à l’école du Louvre/ responsable du centre de ressources du Centre de recherches Dominique Vivant Denon, musée du Louvre

Lorraine Mangones, directrice de la FOKAL

Philippe Loïc Jacob – president du CA d’Ecoemballage- membre fondateur Fondation Daniel et Nina Carasso-  et president Fondation pour le Rayonnement de l’art Haitien

Laurent Dubois- spécialiste de l’histoire et de la culture du monde Atlantique, les Caraïbes et en particulier Haïti. Directeur de la faculté du Forum for Scholars et Publics de l’Université Duke

Edwidge Danticat, écrivaine

L’equipe

Louise Perrichon Jean – directrice éxécutive – en charge du projet de renaissance du Centre d’art depuis novembre 2013

Judith Michel – responsable pédagogique et soutien à la creation artistique

Alex Bellefleur – administration et comptabilité

Clemence Leconte – responsable des collections

Wendy Desert – chargée des publics et de la communication

Love Mary Coqmar – gestionnaire des ressources documentaires

Gasner Francois – assistant regie et logisitique

 

 

ACTU > Atelier Anthropologie et cinéma avec Petar Veljačić

Alliant conférences et projections de films documentaires de référence, cet atelier a pour but d’ouvrir le champ de l’anthropologie audiovisuelle aux professionnels de l’audiovisuel afin de leur permettre de mieux cerner et analyser les films documentaires.

Du mardi au samedi – 2h-5hpm
Du 04 au 15 septembre

Profil des participants :
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Vidéastes
Journalistes audiovisuels

Petar Veljačić est diplômé de l’université de Belgrade en ethnologie-anthropologie et des études de cinéma de Film Center (Serbie). Il poursuit des études supérieures en cinéma et son à Bruxelles et Gent (Belgique) puis à Londres (Royaume Uni). Il est producteur et réalisateur de films documentaires.

COURS & ACTIVITÉS > Atelier Techniques de gravure avec Paskö

Après les ateliers Monotype et Collagraphie avec Killy puis celui de linogravure avec Marie-Hélène Cauvin, le Centre d’Art poursuit avec les techniques de gravure en petits tirages.

L’artiste Paskö vous propose d’explorer la gravure sur bois et la linogravure. Suivant les principes de ces deux procédés, les participants graveront sur des plaques de bois et de caoutchouc des dessins venus de leurs imaginations qu’ils imprimeront par frottements.

 

Paskö a étudié la peinture et le dessin aux ateliers d’art de l’Ecole Sainte-Trinité. Il a ensuite fréquenté l’atelier Kay Tiga pour expérimenter la simultanéité dans la pratique des arts. Par la suite, il s’est initié à la céramique aux côtés de Lissa Jeannot, à la linogravure au Centre d’Art et au monotype. En 2006, il obtient une bourse du gouvernement français pour étudier la gravure à Montpellier.

Paskö expose avec Killy aux Ateliers Jérôme, en 2015. En 2017, c’est à la galerie Evergreen que le public peut voir son travail.

 

Horaires
Vendredi 27 avril – 2h-5hpm
Samedi 28 avril – 1h-5h pm
Dimanche 29 avril 10h-1h pm


Conditions

20 personnes – atelier ouvert aux amateurs et artistes à partir de 14 ans
Inscriptions jusqu’au 24 avril
6.000 gourdes pour 10 heures de cours
Une inscription annuelle de 500 gourdes est obligatoire

Le matériel est intégralement fourni

PORTAIL DE L’ART HAÏTIEN > JOSEPH Jorélus

«Pour les « points-taches », je n’avais rien vu de semblable avant. Je cherchais un style personnel, quelque chose qui m’exprime mieux moi-même. Je ne peins que le vaudou. Je connais tous les « loa » (esprits)… Je visite beaucoup de péristyles, des « houmforts » (temples). Je n’ai pas encore eu la chance d’en décorer un, j’aurais été bien content de faire ça. Les décorer, c’est mon but vrai. Peut-être dans l’avenir…»

Jorélus JOSEPH,
GRANDJEAN Michèle, Artistes en Haïti, cent parmi d’autres, p76.

De père agDSC_3081-278x300riculteur et de mère couturière et coiffeuse, Jorelus Joseph est né à Léogâne, le 8 décembre 1939. Il vit à la campagne jusqu’à la fin de l’école primaire, puis se rend en 1958 à Port-au-Prince pour apprendre le métier de chef pâtissier. Suite à son apprentissage, il exerce la pâtisserie dans un restaurant de Pétion-ville. Entre-temps, il est employé par le Centre d’art de Port-au-Prince pour emballer les oeuvres.

Stimulé par l’ambiance artistique du lieu, il commence à partir de 1989, à l’âge de 50 ans, à peindre chez lui le samedi et le dimanche, puis décide de présenter ses œuvres au Centre d’art. La directrice Francine Murat voit dans sa peinture une nouvelle voie à l’art populaire, différente du style des débuts de ce courant.

La source d’inspiration principale de Jorélus Joseph est le vaudou. Sa peinture à la fois spontanée et audacieuse montre sa vision du monde au travers de personnages intrigants inspirés de scènes rituelles et du panthéon vaudou (loa, hougan, mambo), de mythes et légendes (chevaliers et rois) et de personnages bibliques. Son univers est aussi peuplé de nombreux animaux : oiseaux, vaches, chevaux, cabris. Les sujets et leurs décors sont formés par ensemble dense de touches colorées. La technique de l’artiste fait écho au mouvement du pointillisme des années 1880 en Europe qui consistait en la juxtaposition de petites touches de peinture. Nommant sa technique « les points-tâches », l’artiste superpose plusieurs touches de couleurs différentes sur un fond, créant ainsi une image aux formes et aux couleurs vibrantes. Le style de Jorélus Joseph demeure unique par le traitement simplifié des sujets et par le choix de couleurs très vives et lumineuses.

La première exposition individuelle de Jorélus Joseph a eu lieu en 1991 aux Ateliers Jérôme à Port-au-Prince, en duo avec l’artiste Ronald Mevs avec lequel il a travaillé en atelier à partir de 1970 et qui collectionne ses tableaux.

En octobre 1996, il est sélectionné avec quatre autres artistes haïtiens pour participer à la 3e Biennale des Arts Visuels de la Caraïbe et de l’Amérique Centrale qui se déroule au Musée d’Art Moderne de la République dominicaine à Santo-Domingo. Il reçoit, avec le peintre Frantz Zéphirin, la médaille d’or pour son œuvre « Trois personnages ».

Jorélus Joseph est mort à Léogane en 2009 à l’âge de 70 ans.

 

Expositions

Année 2000

– 2007, Las dos tiernas orillas, pintura ingenua a ambos lados del Atlantico, République Dominicaine.

– 2007, Koulè, Couleurs, Colores, Colors, Immeubles JATRACO, Jacmel, Port-au-Prince, Haïti.

– 2007, Levée de fonds au profit de l’école de musique Desaix Baptiste, Port-au-Prince, Haïti.

– 2001, Caribbean and Latin American Art Foundation, Sainte-Croix, Îles vierges américaines, États-Unis.

– 2000, Haitian Celebration, Coral Springs Museum of Art, Florida, Miami, États-Unis.

 

Année 1990

– 1999, Exposition de la Passion, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1998, Haïti : parfums de liberté, Le Musée de Vicq – en Île-de-France, Centre international des arts naïfs, Vicq, France.

– 1996 – 1997, 3e biennale de la peinture de la caraïbe et de l’Amérique centrale, Santo-Domingo, République Dominicaine.

– 1996, 3e biennale des arts visuels de la Caraïbe et de l’Amérique centrale, Musée d’Art moderne, Santo-Domingo, République Dominicaine. Avec la participation de Pascale Monnin, Jorélus Joseph (médaille d’or pour Haïti).

– 1996, 221e exposition du Centre D’art, Jorélus Joseph ou une nouvelle formule de l’art populaire, Le Centre d’art, Port-au-Prince, Haïti.

– 1995, Un panorama de la peinture haïtienne, Musée d’Art Naïf, Lasne, Belgique.

– 1994, Concours international du Musée d’Art Naïf, Lasne, Belgique.

– 1992, Le symbolisme de la croix, Hommage à LIAUTAUD Georges, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1991, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1991, En duo avec Ronald Mevs, Les ateliers Jean René Jérôme, Port-au-Prince, Haïti.

– 1991, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1990, expositions de groupe, Eye Care show

 

Année 1980

– 1980, expositions de groupe, Eye Care show.

 

– Sd, St-Croix, Caribbean/Latin American Art Foundation, États-Unis.

 

Bibliographie

– GRANDJEAN, Michèle. Artistes en Haïti, cent parmi d’autres. Art et cœur : Marseille, France. Septembre 1997.

 

Catalogues d’exposition

Las dos tiernas orillas, pintura ingenua a ambos lados del Atlantico, Centro Cultural de Espana : Santo Domingo. République Dominicaine. 30 Janvier – 25 Mars 2007.

Haitian Celebration, Coral Springs Museum of Art. South Florida. 5 mai au 16 juillet 2000.

Haïti art naïf- Art vaudou. Rome: Edizioni Carte Segete, 1988. Beautiful huge catalogue from the exhibition in Galeries Nationales Du Grand Palais, Paris, 1988.

Haitian Painting: The Naive Tradition. New York: The American Federation of Arts, 1973.

Kunst Aus Haïti. Museum Am Ostwall Dortmund : Dortmund: Wulff and Co., 30 Novembre 1969 – 11 Janvier 1970.

 

Webographie

http://www.lesateliersjerome.com/jorelus-joseph/

http://www.haitimega.com/HAITIAN_ART-Jorelus_Joseph_Haitian_Artist/84452898252652552/article_87878475137506662.jsp#sthash.a5U1sonH.dpuf

http://haiti.spla.pro/en/fiche.personne.jorelus-joseph.38004.html

http://www.artshaitian.com/Pages/haitianartjorelius.html

http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/arts/monnin_galerie.html#p

https://www.cairn.info/revue-histoire-monde-et-cultures-religieuses1-2009-4-page-93.htm

http://indigoarts.com/artists/jorelus-joseph

http://www.artshaitian.com/Pages/haitianartjorelius.html

http://www.mariposa-arts.net/GalleryMain.asp?GalleryID=134651&AKey=TJMS9E5S

http://www.theatreolympics2016.pl/en/calendar/inspired-gods-haitian-vodou-painting-polish-collections

http://www.espaceloas.com/Fondation.html

http://faculty.webster.edu/corbetre/haiti/art/chart-6.htm

https://www.facebook.com/galerieflamboyant/