fr | en

LE CENTRE D’ART > Qui sommes-nous ?

Le Centre d’art est une institution culturelle crée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence a partir de valeurs patrimoniales conservées.

Crée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gerald Bloncourt, elle émerge alors qu’il n’existe pas encore de galeries d’art ni d’école publique d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

Le Centre d’art permet l’émergence de plusieurs générations d’artistes plasticiens renommés, peintres ou sculpteurs, comme Hector Hyppolite, Georges Liautaud ou Édouard Duval Carrié.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 affecte lourdement le Centre d’art. Après l’effondrement du bâtiment et le décès de sa directrice, Francine Murat, l’institution reste fermée au public pendant quatre ans.

C’est à l’occasion de ses 70 ans que le Centre d’art renait, en novembre 2014, avec des aménagements provisoires installés dans le jardin de l’espace historique. L’institution reprend alors ses activités auprès du public et des artistes : cours, conférences, rencontres, expositions. En parallèle, l’équipe travaille à la valorisation du patrimoine du centre, par la conservation et l’inventaire de sa collection d’œuvres, de photographies et des archives afférentes. Le Projet Scientifique et Culturel du Centre d’art a été rédigé en 2016 et le Centre d’art projette de rencontruire durablement ses infrastructures d’ici 2020.

Notre Mission

Le concept d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité du concept d’origine. Les missions sont la formation, le soutien à la création, la diffusion, la commercialisation et la recherche

> Découvrir les talents, soutenir, former et accompagner les artistes haïtiens dans leur travail de création.

> Favoriser la création en la diffusant sur le marché de l’art et pour sortir les artistes de l’anonymat

> Conserver, documenter et valoriser les collections déjà conservées au Centre d’art.

> Mettre à disposition et transmettre le patrimoine lié aux arts visuels haïtiens.

La Gouvernance

  • Le Conseil d’Administration

Depuis la réunion exceptionnelle du conseil d’administration du 29 novembre 2014, le conseil d’administration du Centre est composé des membres suivants:

Axelle Liautaud – présidente

Mireille Perodin Jérôme – vice-présidente

Daniel Dorsainvil – trésorier

Gisèle Fleurant – vice trésorière

Christine Audain Chenet– secrétaire

Le Conseil Scientifique

Cette instance consultative participe à la définition des orientations stratégiques. Elle est composée d’experts scientifiques nationaux et internationaux, choisis dans le monde des musées, le monde académique et parmi des personnalités sensibilisées à l’avenir d’Haïti, de son patrimoine et de sa création artistique. Ses membres sont:

Carlo Celius – Historien et historien de l’art, chargé de recherche au CNRS (France), rattaché a l’Institut des mondes africains (Paris)

Yolanda Wood – Chercheuse, historienne et critique d’art, elle fonde en 1985, la chaire d’Histoire de l´Art de la Caraïbe de l’Université de La Havane. Elle dirige le Centre des etudes de la Caraibes de la Casa de Las Americas (Cuba) et enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art a Mexico.

Anthony Bogues Barrymore, Asa Messer Professor of Humanities and Critical Theory Director, Center for the Study of Slavery & Justice. Professor, Africana Studies. Brown University. Honorary Professor , University of Cape Town

Andre Delpuech anciennement conservateur général du patrimoine, Responsable de l’Unité patrimoniale des collections des Amériques, Musée du Quai Branly. Aujourd’hui directeur du Musee de l’Homme (au sein du museum d’histoire naturelle) – Paris

Veerle Poupeye – directrice de « The National Gallery of Jamaica”, specialiste de l’art caribeen

Françoise Dalex, responsable master II documentation et régie des collections à l’école du Louvre/ responsable du centre de ressources du Centre de recherches Dominique Vivant Denon, musée du Louvre

Lorraine Mangones, directrice de la FOKAL

Philippe Loïc Jacob – president du CA d’Ecoemballage- membre fondateur Fondation Daniel et Nina Carasso-  et president Fondation pour le Rayonnement de l’art Haitien

Laurent Dubois- spécialiste de l’histoire et de la culture du monde Atlantique, les Caraïbes et en particulier Haïti. Directeur de la faculté du Forum for Scholars et Publics de l’Université Duke

Edwidge Danticat, écrivaine

L’equipe

Louise Perrichon Jean – directrice éxécutive – en charge du projet de renaissance du Centre d’art depuis novembre 2013

Judith Michel – responsable pédagogique et soutien à la creation artistique

Alex Bellefleur – administration et comptabilité

Clemence Leconte – responsable des collections

Wendy Desert – chargée des publics et de la communication

Love Mary Coqmar – gestionnaire des ressources documentaires

Gasner Francois – assistant regie et logisitique

 

 

ACTU > Exposition RE-VIZITE : Carte Blanche à Mario Benjamin No 3

Le Centre d’Art et L’Institut Français en Haïti s’associent pour vous présenter l’exposition RE-VIZITE

Le Vernissage aura lieu le mercredi 19 Septembre 2018 dans deux lieux : à L’Institut Français en Haïti à 5h pm et au Centre d’Art à 6h pm.

Cette exposition est le fruit d’un atelier de création qui a eu lieu au Centre d’Art entre juillet et septembre 2018.

Pour cette 3ème carte Blanche avec l’établissement, Mario Benjamin et 9 artistes émergeants ont puisé dans les collections patrimoniales du Centre d’Art une centaine d’œuvres qu’ils ont transfiguré par les arts numériques pour former une installation contemporaine.

Artiste invité: Mario Benjamin
Participants de l’atelier: Schneider Léon HILAIRE, Adler PIERRE, Redji, Max Grégoire BENJAMIN, Cyprien Gilberson, David CHARLIER, Daniel RAAS, Jean Robert ALEXIS
Graphisme: Jim Yves SAINT FLEUR

COURS & ACTIVITÉS > Atelier ouvert avec SIMIL, Tessa MARS et Frantz ZEPHIRIN | Sept-Dec 2018

L’atelier est ouvert aux jeunes artistes et aux amateurs de niveau avancé.
L’objectif est de leur permettre de pratiquer leurs arts sous le regard bienveillant de trois plasticiens reconnus. Ils conseilleront et guideront chacun des participants à mieux affirmer leurs styles propres.

Simil est artiste-peintre et professeur des beaux-arts. Il a beaucoup écrit et étudié l’art. Ses tableaux sont le fruit de longues veilles et reflètent une technique très élaborée, d’une précision et d’une finesse remarquable.

Tessa Mars est plasticienne. Elle a obtenu une licence en arts visuels en France à l’Université Rennes 2 en 2016. Ses œuvres sont souvent des grands formats alliant une peinture de couleur vive et le collage. Son écriture picturale est déliée, ample et souvent violente, inspirée d’images, de mots, de slogans, d’affiches évoquant tour à tour sexualité, la politique ou encore le fourmillement des rues
de Port-au-Prince.
Frantz Zéphirin a commencé à peindre aux côtés d’Antoine Obin, grand maître de l’École du Cap-haïtien. Il développe par la suite son propre style, mettant en scène toutes sortes d’animaux sauvages et familiers qui dans un ballet libre et coloré recréent l’histoire mouvementée de l’humanité.

Samedis de 2 à 5h pm
500 HTG inscription annuelle au Centre
10 000 HTG

PORTAIL DE L’ART HAÏTIEN > VILAIRE Patrick

patrick vilaire_pourBio

« L’art pour moi c’est une réflexion d’abord. A partir d’un thème, bien sur, aussi profondément ancré dans la culture haïtienne et qui aussi touche à l’universel. Par exemple  »le Pouvoir ». Il s’agit alors d’interpréter les choses à partir d’un vocabulaire de symboles et de traduire les éléments symboliques en formes plastiques »

Patrick VILAIRE, Les Magiciens de la terre,
Centre Georges Pompidou, 1989.

 

Né à Port-au-Prince le 16 septembre 1941 d’un père architecte et d’une mère secrétaire, Patrick Vilaire travaille de nombreux aspects de l’expression artistique : la peinture, la sculpture, le dessin ainsi que la céramique. Son cursus varié témoigne d’une abondance d’activités et d’une curiosité sans cesse renouvelée. Ingénieur de formation, Patrick Vilaire est devenu au cours de sa carrière un sculpteur de renommée internationale.

De 1955 à 1958, Patrick Vilaire étudie le dessin à la galerie Remponeau et la céramique au Centre de céramique d’Haïti de 1956 à 1959. En 1960, il travaille avec les artisans potiers de Bréda et de Lory (Plaine du Nord), collaboration qu’il renouvelle en 1985 dans le cadre d’un projet de développement avec les artisans potiers d’Aux Pins (hauteurs de l’Anse-A-Veau, Sud d’Haïti), un projet de développement financé par la Coopération Canadienne. En 1964, il devient Membre de l’Académie Internationale de la Céramique. Il se spécialise alors en Céramologie Historique à l’Institut National de la Culture, centre sub-régional de Panama. Quatre ans plus tard, il co-fonde, anime et enseigne au Centre artistique et culturel Poto Mitan avec Wilfrid Austin Casimir dit Frido et Jean-Claude Garoute (Tiga). Ce centre artistique forme de nombreux artistes comme Lionel St Eloi.

De 1965 à 1975, il devient professeur d’art (en céramique et dessin) à l’école Sainte-Trinité de Port-au-Prince puis assistant à la Section Précolombienne du Bureau d’Ethnologie d’Haïti (1976-1980). En 1986, il se spécialise en Énergies Nouvelles (solaire, éolienne, cinétique) à l’Agence Française de Maîtrise des Energies (AFME) de Nice (1986).

En 1988, il crée à Port-au-Prince la Fondation pour la Recherche Iconographique et Documentaire en collaboration avec Michèle Oriol et Réginald Cohen. Il réalise par la suite plusieurs expositions et albums à partir de l’iconographie historique haïtienne. En 1989, il crée le groupe GATAPHY (Groupe pour l’Assistance Technique aux Potiers et à la Petite Hydraulique des Mornes) ; c’est ainsi qu’il acquiert la maîtrise des techniques de pompage cinétique et d’installation de béliers hydrauliques.

En 1994, il est le responsable technique du GRET-Haïti (Groupe de recherche et d’échanges technologiques). Il travaille à la création de structures d’approvisionnement en eau potable, de mobilier urbain, d’espaces collectifs dans les quartiers défavorisés pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

En 2000, Il crée la grande fresque murale de Jalousie avec la participation des jeunes de ce quartier de Pétion-Ville. En 2004, il est chercheur-associé à la Smithsonian Institution Center (Cultural Heritage). Il participe en 2009, à une exposition à l’Afrika Museum, Berg en Dal, en  Hollande avec son œuvre l’Échelle de Richter de 3,60 mètres de haut et à plusieurs expositions avec la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Patrick Vilaire est l’un des rares artistes haïtien à être collectionné au Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou (Paris, France), suite à l’exposition les Magiciens de la terre[1].

Le 12 mai 2010, il reçoit le premier prix Edouard-Glissant à l’université Paris 8 pour l’ensemble de ses œuvres sculpturales.

Il participe à la fabrication des vitraux des Pompes funèbres Pax Villa en 2012 – 2013 également à la fabrication des vitraux de l’église Catholique de Furcy en 2014. En 2015 il crée et fabrique l’ÉPÉE PORTE-PLUME de l’académicien Dany Laferrière, une épée qui représente la divinité vaudou Legba. Plus récemment d’octobre à décembre 2017, il remonte la croix en métal monumentale à la Croix-des-Prés qui était fortement endommagée depuis le séisme du 12 janvier 2010.
L’œuvre de Patrick Vilaire puise son inspiration dans la tradition et l’histoire. Elle accompagne une réflexion et un questionnement philosophique portant, entre autres, sur la mort, la mémoire, le pouvoir, l’oppression et le passé esclavagiste. Son processus créatif est complexe et jalonné par nombre de dessins et de maquettes. « Ce sculpteur est imprégné de la réalité de son pays, de sa culture. Il est aussi interpellé par les problèmes de l’Homme et de la nature »[2].

Ses œuvres ont été exposées à travers le monde notamment à Washington, New York, Dakar, Genève, Paris et Berlin. Ainsi, sa sculpture en métal Homme fauteuil est exposée au Japon alors que Fauteuil président a intégré la collection du Centre Pompidou (1989) et que la Table du dialogue avec la mort est à Fondation Cartier pour l’art contemporain depuis 1997.
Patrick Vilaire est l’auteur de plusieurs publications, entre autres : Chefs d’États en Haïti, Gloire et Misères (avec Michèle Oriol et Corinne Wieser), 2006, La Poterie Haïtienne, considérations techniques, 1982, Images d’Hispaniola et de Saint-Domingue (avec Michèle Oriol et Reginald Cohen), 1980.

 

Patrick Vilaire vit et travaille à Port-au-Prince.

 

 

Expositions individuelles

Année 2000

– 2000, La Servitude et une mémoire, Docks de la Joliette, Marseille, France.

 

Année 1990

– 1997, Réflexions sur la mort, Fondation Cartier pour l’Art Contemporain, Paris, France.

– 1996, Réflexions sur la mort, Fondation Cartier pour l’Art Contemporain, Musée du Mans, Le Mans, France.

 

Année 1980

– 1987, Mythe du pouvoir, (sculptures-objets), Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au Prince, Haïti.

– 1985, Sculptures et dessins, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au Prince, Haïti.

 

Année 1970

– 1978, Nouvelles Recherches, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au Prince, Haïti.

– 1976, Empreintes (dessins), Galerie Méhu, Pétion-Ville, Haïti.

– 1972, An Experience In Haitian Culture, The New York Public Library, New York, États-Unis.

 

Année 1960

– 1969, Dessins, Pan American Union, Organisation des États Américains, Washington D.C., États-Unis.

 

Expositions Collectives

Années 2010

– 2014 – 2015, Haïti, deux Siècles de Création Artistique, Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais, Galeries Nationales, Paris, France.
– 2011, Haïti: Royaume de ce monde, Agnes B. Gallery, PARIS, France.

 

Année 2000

– 2009, Roots and more, Journey of the Spirits, (avec la sculpture l’Échelle de Richter) Afrika Museum, Berg en Dal, Hollande.

– 2009, Kreyol Factory, Porte La Villette, Paris, France.

– 2005, Lespri Endepandan: Discovering Haitian Sculpture, The Patricia & Phillip Frost Art Museum, Florida International University, Floride, Miami, États-Unis.

– 2005, Chefs d’État en Haïti, Gloire et Misères, Fondation pour la Recherche Iconographique et Documentaire-FOKAL, Port-au-Prince, Haïti.

– 2003, Synthèse I/ la Peinture Haïtienne de la deuxième moitié du XXe siècle, Museo de Bellas Artes, Havane, Cuba.

– 2003, Synthèse I/ la Peinture Haïtienne de la deuxième moitié du XXe siècle, Musée du Panthéon National Haïtien, (MUPANAH), Port-au-Prince, Haïti.

2003, Carte blanche à Patrick Vilaire, Fondation Forum Eldorado, Fondation Culture Création.

– 2003, Vaudou, Abbaye de Daoulas, Bretagne, France.

– 2002, Altare Kunst Zum Niederknien, (Autels du Monde), Museum Kunst Palast, Dusseldorf, Allemagne.

– 2000, Partage d’exotisme, l’art sur la place, 5e Biennale d’Art contemporain de Lyon, France. (Crée la grande murale au quartier de Jalousie à Pétion-Ville, Haïti, avec la participation des jeunes du quartier).

– 2000, Anges et Démons, Halle Saint Pierre, Paris, France.

 

Année 1990

– 1999, Forjar el Espacio, la escultura forjada en el signo XX, Ivam Centre Julio Gonzales, Valence, Espagne.

– 1999, Forjar el Espacio, la escultura forjada en el signo XX, Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle de Calais, France.

– 1998 – 1999, Forjar el Espacio, la Escultura Forjada en el signo XX, Centro Atlantico de Arte Moderno, Las Palmas de Gran Canaria.

– 1998, Formes et couleurs sur papier, Institut Français, Musée du Panthéon National Haïtien, (MUPANAH), Port-au-Prince, Haïti.

– 1998, Commémoration du 50e anniversaire de la déclaration des Droits de l’Homme vue par les créateurs Haïtiens, Unesco, Musée d’Art Haïtien, Port au Prince, Haïti.

– 1998, Droits de l’Homme :  Utopie, défis, réalités, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint Pierre, Port-au-Prince. Haïti.

– 1998, Haitian Art and Vodoo, The Retretti Art Center, Punkaharju, Finlande.

– 1997, Double vie, double vue, Fondation Cartier pour l’Art Contemporain, Paris, France.

– 1997, Mémoire Vaudou, Musée National des Arts d’Afrique et d’Océanie, Paris, France.

– 1996, Mémoire Vaudou, Musée National, Copenhague, Danemark.

– 1995, Faret Tachikawa Art Project, Monuments in the city of Tachikawa, Tokyo, Japon.

– 1994, Réflexion sur la Mort, XXIIe Biennale Internationale de Sao Polo, Brésil.

– 1992, Myths Redefined, Mexic-Arte Museum, Austin, Texas, New York, États-Unis.

– 1991, Sculptures, Musée Latino-Américain d’Art Moderne, Washington, États-Unis.

 

Année 1980

– 1989, Images de la Révolution à Saint-Domingue, Fondation pour la Recherche Iconographique et Documentaire, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1989, Magiciens de la Terre, Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, France.

– 1988, Haïti : Art naïf, Art vaudou, Galeries National du Grand Palais, Paris, France.

– 1987, Festival International du Dessin Contemporain, Paris, France.

– 1982, Images d’Haïti au XIXe Siècle, Fondation pour la Recherche Iconographique et Documentaire, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

 

Année 1970

– 1979, Images d’ Hispaniola et de Saint-Domingue, Fondation pour la Recherche Iconographique et Documentaire, Musée d’Art Haïtien du Collège Saint Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1977, La Vannerie Haïtienne, Bureau d’Ethnologie d’Haïti, Port-au-Prince, Haïti.

– 1977, Dessins et Céramiques, Staff Association of Inter-Americain Development Bank, Washington, États-Unis.

– 1976, La Poterie Haïtienne, Bureau d’Ethnologie d’Haïti, Port-au-Prince, Haïti.

– 1972, Carifiesta, Centre Culturel de la ville de Georgetown, Georgetown, Guyane.

 

Année 1960

– 1969, XXe Biennale Internationale de Sao Polo, Brésil.

– 1966, Premier Festival Mondial des Arts Nègres, Dakar, Sénégal.

– 1965, Céramiques, Howard University, Washington D. C, États-Unis.

 

 

Bibliographie

– HÜBNER Irene, WELLING Wouter, Roots and more De Reis van de Geesten, the journey of the spirits, Afrika Museum, Berg en Dal : Hollande. 2009.

– KIMURA Mitsuhiro, KITAGAWA Fram, Faret Tachikawa Art Project: A ‘new Century’ for City and Public Art, Gendai Kikakushitsu Publishers : Tokyo. 1995.

– KURIN Richard, Saving Haiti’s Heritage, Cultural recovery after the earthquake, Smithsonian Institution : Washington D.C. 2011.

– LAFERRIERE Dany, Dany Laferrière à l’académie française, discours de réception, éditions Boréal. Juin 2015.

– MARTIN Jean-Hubert, l’art au large, Flammarion. Janvier 2013.

– MERKLEN Denis, Évaluation du projet Les Villes : gestion des transformations sociales et de l’environnement – UNESCO. Le Projet Jalousie: « développement intégré d’un bidonville haïtien». Octobre 2000.

– MERKLEN Denis, BATAILLON Gilles, L’expérience des situations-Limites, Karthala.

– NADAL-GARDERE Marie-José, BLONCOURT Gérald, BELL Elisabeth (traductrice), La peinture Haïtienne, Haitian Arts, éditions Nathan : Paris, France. 1986.

– NOEL James, Intranquilités N°3, passagers des vents, l’oiseau indigo : Arles. France. 2015.

– NOUVEL Jean, DOMINIQUE PERRIN Alain, CHANDES Hervé, Fondation Cartier, 30 ans pour l’art contemporain, 2 volumes. Octobre 2014.

– POUPEYE Veerle, Caribbean Art, Thames & Hudson, New York, 1998.

– TWA Lindsay, J.Visualizing Haïti in U.S. Culture, 1910-1950, London: Ashgate, 2014.

– VILAIRE Patrick, Histoires de voir, textes sur Sibrun Rosier et Jean-Baptiste Jean Joseph, histoire N° 24, Fondation Cartier pour l’art Contemporain: Veronne Italie. Avril 2012.

 

Catalogues d’exposition

Haïti, deux Siècles de Création Artistique, Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais, Galeries Nationales : Paris. 19 novembre 2014-15 février 2015.

54th Venice Biennale: Haïti Kingdom of This World, La Biennale di Venezia, Fondazione Querini Stampalia: VENICE. Italy. 2 Juin – 31 Juillet 2011.

Panthéon Vaudou, Coloriages avec Patrick Vilaire, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris. 2011.

Le dernier voyage d’André Malraux en Haïti ou La découverte de l’Art Vaudou, Musée du Montparnasse: Paris, France. 19 Juin – 11 Décembre 2009.

Lespri Endepandan: Discovering Haitian Sculpture, The Patricia & Phillip Frost Art Museum, Florida International University, Floride, Miami, États-Unis. 2005.

ALTARE : KUNST ZUM NIEDERKNIEN, Museum Kunst-Palast : Düsseldorf, 2 Septembre 2001– 6 Janvier 2002.

La Servitude et une Mémoire, Rive neuve: Marseille. 2000.

Haïti – Anges & Démons , Textes de Martine Lusardy Coéditions Hoëbeke / Halle Saint Pierre : Paris. 20 Mars – 30 Juin 2000.

Droits de l’homme : Utopie, défi, réalités ; les créateurs haïtiens, UNESCO Office, mission française de coopération et d’action culturelle. Port-au-Prince, Haïti. 1998.

Réflexion sur la Mort, Fondation Cartier pour l’art Contemporain, Actes sud: Paris. Janvier 1997.

Faret Tachikawa Art Project, Gendaikikakushisu Publishers: Tokyo. 1995.

Réflexion sur la Mort, Fondation Afrique en Créations, L’Imprimeur II: Port-au-Prince. 1994.

Réflexion sur la Mort, XXIIe Biennale Internationale de Sao Polo, Brésil. 1994.

Caraïbes Art & Literature, Revue noire 9, Vol. 2 juin- août, 1993.

Magiciens de la Terre, Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Grande Halle de la Villette : Paris. 18 Mai – 14 Août 1989.

Haïti, Art Naïf, Art Vaudou, Galeries nationales du Grand Palais, Edizioni Carte Segete: PARIS, France. 1988.

Mythe du pouvoir, (sculptures-objets), Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au Prince, Haïti. 1987.

 

Vente aux enchères

– 2017, Haïti l’exception artistique, art haïtien de 1940 à nos jours, PIASA, Paris, France en partenariat avec le Centre d’Art de Port-au-Prince Haïti.

 

CRITIQUES

– ALEXIS Gérald, Patrick Vilaire :  in Contexto Port-au-Prince, 1994.

– KERCHACHE Jacques, Métamorphose d’Ogun, 1997.

– MANDEL Jean Jacques, Compère General Ferraille, 1997.

– MARTIN Jean-Hubert, Les Barons macabres de Patrick Vilaire, 1997.

– MEREWERTHER Charles, Una gruesa fiabra que atravesara el cuerpo :  transformacion y renovacion mito y magia en la Ochenta Museo de Arte Contgemporaneo de Monterrey, Mexique, 1991.

– NAJMAN Charles, Haïti, l’Art est partout.

– Madison Smartt Bell, Ayiti Feraille, 1997

– REBOURCET Gabriel et SANCERNI Alain, La servitude et une mémoire, 2000.

 

Webographie

http://unesdoc.unesco.org/images/0013/001378/137801fb.pdf

http://www.actes-sud.fr/catalogue/actes-sud-beaux-arts/patrick-vilaire-reflexion-sur-la-mort-sculptures

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Vilaire

https://www.youtube.com/watch?v=MdhR7GHMbMg

https://www.youtube.com/watch?v=aKkT-jZ24Go

https://www.youtube.com/watch?v=SpLVlD083Zc

http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=16671

http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/102022/Loeuvre-de-Patrick-Vilaire-moulee-dans-la-pensee-et-ancree-dans-sa-culture

http://magiciensdelaterre.fr/artistes.php?id=93#

http://www.lexpress.fr/informations/exposition-patrick-vilaire_620578.html

https://ramase.wordpress.com/tag/patrick-vilaire/

https://www.auf.org/media/IMG2//pdf/Discours_P_Vilaire_2010.pdf

http://www.vaudou-vodun.com/fr/cartier/11/le-vaudou-d-afrique-de-l-ouest/12/textes/page/14/

http://www.livresdart.fr/patrick-vilaire-reflexion-sur-la-mort.html

http://memoiredencrier.com/lepee-lhabit-par-dany-laferriere/

https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/77271-derniers-jours-haiti-au-grand-palais

http://www.eyrolles.com/Accueil/Livre/patrick-vilaire-catalogue-9782742710683

http://www.decitre.fr/livres/pantheon-vaudou-9782869250949.html

https://www.letemps.ch/culture/2015/05/29/legba-un-dieu-vaudou-epee-dany-laferriere

http://haiti.si.edu/staff_fr.html

http://www.grandpalais.fr/fr/system/files/field_press_file/dp_haiti_0.pdf

– http://www.artribune.com/attualita/2014/08/les-magiciens-de-la-terre-25-anni-dopo/attachment/patrick-vilaire-sculptures-objets-mythes-du-pouvoir-centre-pompidou-bibliotheque-kandinsky-photo-beatrice-hatala/

http://haiti.spla.pro/fr/fiche.personne.patrick-vilaire.16671.html

https://www.fondationcartier.com/#/fr/art-contemporain/26/expositions/294/toutes-les-expositions/563/patrick-vilaire-reflexion-sur-la-mort/

http://www.wikiwand.com/fr/Patrick_Vilaire

http://ducotedechezdurand.blogspot.com/2010/05/prix-edouard-glissant-2010-au-sculpteur.html

http://www.lexpress.fr/culture/art-plastique/la-kreyol-factory-ouvre-ses-portes-a-la-villette_752053.html

https://aica-sc.net/2014/02/01/la-chaise-dans-lart-haitien-par-gerald-alexis/

http://www.tout-monde.com/itm/prix-glissant-2010.pdf

https://www.leslibraires.fr/livre/1911384-pantheon-vaudou-haiti-patrick-vilaire-fondation-cartier

http://216.197.120.164/artistbibliog.cfm?id=6614

https://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource.action?param.id=FR_R-c7a2caefc6574799c23ba0b72f4661b3&param.idSource=FR_O-ead19b7138384334c783c396a928582 [1]

http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/102022/Loeuvre-de-Patrick-Vilaire-moulee-dans-la-pensee-et-ancree-dans-sa-culture#sthash.djvGECbY.dpuf [2]