fr | en

LE CENTRE D’ART > Qui sommes-nous ?

Le Centre d’art est une institution culturelle crée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence a partir de valeurs patrimoniales conservées.

Crée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gerald Bloncourt, elle émerge alors qu’il n’existe pas encore de galeries d’art ni d’école publique d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

Le Centre d’art permet l’émergence de plusieurs générations d’artistes plasticiens renommés, peintres ou sculpteurs, comme Hector Hyppolite, Georges Liautaud ou Édouard Duval Carrié.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 affecte lourdement le Centre d’art. Après l’effondrement du bâtiment et le décès de sa directrice, Francine Murat, l’institution reste fermée au public pendant quatre ans.

C’est à l’occasion de ses 70 ans que le Centre d’art renait, en novembre 2014, avec des aménagements provisoires installés dans le jardin de l’espace historique. L’institution reprend alors ses activités auprès du public et des artistes : cours, conférences, rencontres, expositions. En parallèle, l’équipe travaille à la valorisation du patrimoine du centre, par la conservation et l’inventaire de sa collection d’œuvres, de photographies et des archives afférentes. Le Projet Scientifique et Culturel du Centre d’art a été rédigé en 2016 et le Centre d’art projette de rencontruire durablement ses infrastructures d’ici 2020.

Notre Mission

Le concept d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité du concept d’origine. Les missions sont la formation, le soutien à la création, la diffusion, la commercialisation et la recherche

> Découvrir les talents, soutenir, former et accompagner les artistes haïtiens dans leur travail de création.

> Favoriser la création en la diffusant sur le marché de l’art et pour sortir les artistes de l’anonymat

> Conserver, documenter et valoriser les collections déjà conservées au Centre d’art.

> Mettre à disposition et transmettre le patrimoine lié aux arts visuels haïtiens.

La Gouvernance

  • Le Conseil d’Administration

Depuis la réunion exceptionnelle du conseil d’administration du 29 novembre 2014, le conseil d’administration du Centre est composé des membres suivants:

Axelle Liautaud – présidente

Mireille Perodin Jérôme – vice-présidente

Daniel Dorsainvil – trésorier

Gisèle Fleurant – vice trésorière

Christine Audain Chenet– secrétaire

Le Conseil Scientifique

Cette instance consultative participe à la définition des orientations stratégiques. Elle est composée d’experts scientifiques nationaux et internationaux, choisis dans le monde des musées, le monde académique et parmi des personnalités sensibilisées à l’avenir d’Haïti, de son patrimoine et de sa création artistique. Ses membres sont:

Carlo Celius – Historien et historien de l’art, chargé de recherche au CNRS (France), rattaché a l’Institut des mondes africains (Paris)

Yolanda Wood – Chercheuse, historienne et critique d’art, elle fonde en 1985, la chaire d’Histoire de l´Art de la Caraïbe de l’Université de La Havane. Elle dirige le Centre des etudes de la Caraibes de la Casa de Las Americas (Cuba) et enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art a Mexico.

Anthony Bogues Barrymore, Asa Messer Professor of Humanities and Critical Theory Director, Center for the Study of Slavery & Justice. Professor, Africana Studies. Brown University. Honorary Professor , University of Cape Town

Andre Delpuech anciennement conservateur général du patrimoine, Responsable de l’Unité patrimoniale des collections des Amériques, Musée du Quai Branly. Aujourd’hui directeur du Musee de l’Homme (au sein du museum d’histoire naturelle) – Paris

Veerle Poupeye – directrice de « The National Gallery of Jamaica”, specialiste de l’art caribeen

Françoise Dalex, responsable master II documentation et régie des collections à l’école du Louvre/ responsable du centre de ressources du Centre de recherches Dominique Vivant Denon, musée du Louvre

Lorraine Mangones, directrice de la FOKAL

Philippe Loïc Jacob – president du CA d’Ecoemballage- membre fondateur Fondation Daniel et Nina Carasso-  et president Fondation pour le Rayonnement de l’art Haitien

Laurent Dubois- spécialiste de l’histoire et de la culture du monde Atlantique, les Caraïbes et en particulier Haïti. Directeur de la faculté du Forum for Scholars et Publics de l’Université Duke

Edwidge Danticat, écrivaine

L’equipe

Louise Perrichon Jean – directrice éxécutive – en charge du projet de renaissance du Centre d’art depuis novembre 2013

Judith Michel – responsable pédagogique et soutien à la creation artistique

Alex Bellefleur – administration et comptabilité

Clemence Leconte – responsable des collections

Wendy Desert – chargée des publics et de la communication

Love Mary Coqmar – gestionnaire des ressources documentaires

Gasner Francois – assistant regie et logisitique

 

 

ACTU > Exposition RE-VIZITE : Carte Blanche à Mario Benjamin No 3

Le Centre d’Art et L’Institut Français en Haïti s’associent pour vous présenter l’exposition RE-VIZITE

Le Vernissage aura lieu le mercredi 19 Septembre 2018 dans deux lieux : à L’Institut Français en Haïti à 5h pm et au Centre d’Art à 6h pm.

Cette exposition est le fruit d’un atelier de création qui a eu lieu au Centre d’Art entre juillet et septembre 2018.

Pour cette 3ème carte Blanche avec l’établissement, Mario Benjamin et 9 artistes émergeants ont puisé dans les collections patrimoniales du Centre d’Art une centaine d’œuvres qu’ils ont transfiguré par les arts numériques pour former une installation contemporaine.

Artiste invité: Mario Benjamin
Participants de l’atelier: Schneider Léon HILAIRE, Adler PIERRE, Redji, Max Grégoire BENJAMIN, Cyprien Gilberson, David CHARLIER, Daniel RAAS, Jean Robert ALEXIS
Graphisme: Jim Yves SAINT FLEUR

COURS & ACTIVITÉS > Atelier ouvert avec SIMIL, Tessa MARS et Frantz ZEPHIRIN | Sept-Dec 2018

L’atelier est ouvert aux jeunes artistes et aux amateurs de niveau avancé.
L’objectif est de leur permettre de pratiquer leurs arts sous le regard bienveillant de trois plasticiens reconnus. Ils conseilleront et guideront chacun des participants à mieux affirmer leurs styles propres.

Simil est artiste-peintre et professeur des beaux-arts. Il a beaucoup écrit et étudié l’art. Ses tableaux sont le fruit de longues veilles et reflètent une technique très élaborée, d’une précision et d’une finesse remarquable.

Tessa Mars est plasticienne. Elle a obtenu une licence en arts visuels en France à l’Université Rennes 2 en 2016. Ses œuvres sont souvent des grands formats alliant une peinture de couleur vive et le collage. Son écriture picturale est déliée, ample et souvent violente, inspirée d’images, de mots, de slogans, d’affiches évoquant tour à tour sexualité, la politique ou encore le fourmillement des rues
de Port-au-Prince.
Frantz Zéphirin a commencé à peindre aux côtés d’Antoine Obin, grand maître de l’École du Cap-haïtien. Il développe par la suite son propre style, mettant en scène toutes sortes d’animaux sauvages et familiers qui dans un ballet libre et coloré recréent l’histoire mouvementée de l’humanité.

Samedis de 2 à 5h pm
500 HTG inscription annuelle au Centre
10 000 HTG

PORTAIL DE L’ART HAÏTIEN > BOTTEX Jean-Baptiste

« Toujours je voudrais m’affilier dans un centre ou demeureraient les belles choses, en un mot : l’art!…  Je suis comme un homme qui erre dans l’obscurité. J’ignore les règles et les principes fondamentaux de l’art. »

Jean-Baptiste Bottex, lettre envoyée à Dewitt Peters,
27 mai 1944, Archives du Centre d’art.

 

 

À Port-Margot, dans une commune de l’arrondissement de Borgne dans le département du Nord d’Haïti, naît le 26 juillet 1918 Jean-Baptiste Bottex, petit-fils d’un important général de l’armée haïtienne et frère aîné du peintre Seymour Étienne Bottex. Très jeune, il perd son père, principal pourvoyeur aux besoins de sa famille. En tant qu’aîné, il se voit contraint d’abandonner l’apprentissage du métier d’ébéniste à sa sortie du collège pour se consacrer à d’autres petits métiers rémunérateurs afin de subvenir aux besoins de sa famille.

 

Son admiration pour les œuvres de Michelet Giordani, peintre capois, fait naître en lui de grandes envies pour la peinture. Malheureusement, au moment de ses premiers essais, son ami et maître Giordani s’éteint. Privé de conseils et d’enseignements, Jean-Baptiste Bottex travaille en autodidacte pour acquérir les rudiments du métier. Son manque de formation est compensé par une étude assidue de la nature.

 

Jean-Baptiste Bottex fait partie de la première génération d’artistes à travailler au Centre d’art, ouvert au printemps 1944. Le directeur DeWitt Peters l’encourage dans son travail d’aquarelle et l’incite à produire des œuvres originales. Dans ses tableaux, l’artiste laisse le champ libre à ses inspirations: « La couleur des peintures est mon caractère » aime-t-il répéter. Il s’adonne notamment aux sujets bibliques et aux scènes quotidiennes de la vie haïtienne. L’artiste est un observateur minutieux de la vie paysanne du Nord comme l’on peut le voir dans ses œuvres Scène de déboisement, Loin de la ville ou En consultation chez le Hougan. Jean-Baptiste Bottex trouve un admirateur de son travail en la personne d’Alfred Métraux, éminent anthropologue et ethnologue qui acquiert certaines de ses œuvres.

 

Jean-Baptiste Bottex meurt en 1979 à l’âge de 61 ans. Ses œuvres ont été exposées plusieurs fois au Centre d’art et dans des galeries d’art à l’étranger.

 

Expositions

Année 1990

– 1998, Vᵉ Festival International d’Art Naïf, Haïti : Parfums de Liberté, Le musée de VICQ, Île-de-France, France.

– 1993, Haitian Masters: The First Generation, Galerie Lakaye, Los Angeles, États-Unis.

 

Année 1980

– 1989, The Many Faces of Haitian Painting, Milton Rhodes Gallery, North Marshall, États-Unis.

– 1985, Le Centre d’art, ses débuts, MUPANAH, Port-au-Prince, Haïti.

– 1984, 193e exposition, 40e anniversaire du Centre d’art, Peintures des Premiers artistes, Le Centre d’art, Port-au-Prince, Haïti.

 

Année 1970

– 1979, Haitian Paintings, PB Eighty-Four, New York, États-Unis.

– 1978, Haitian Paintings, PB Eighty-Four, New York, États-Unis.

– 1974, Exposition à l’ORTF de Paris, collection privée Issa el Saieh, France, Paris.

 

Année 1960

– 1965, Salon Esso des Jeunes Artistes, Esso Standard Oil, Institut Haitiano-Américain, Port-au-Prince.

– 1965, Salon Esso des Jeunes Artistes, Esso Standard Oil, Union Panaméricaine, Washington D.C.

 

Année 1940

– 1948, Paintings from Haiti, Pan American Union, Washington, États-Unis.

– 1946, Exposition Internationale de Peinture, UNESCO, Musée d’Art Moderne, Paris, France.

– 1945, American British Art Gallery, New York, États-Unis.

– 1945, Concours Timbre poste, Timbre de Capois-la-Mort, La Présidence d’Haïti, Port-au-Prince, Haïti.

– 1945, 16e exposition du Centre d’art, Tableaux de Vacances, Le Centre d’art, Port-au-Prince, Haïti.

– 1945, Peinture Populaire Haïtienne, La Havane, Cuba.

– 1945, Haitian Art, Street Workers Incorporated, New York, États-Unis.

 

Bibliographie

– BLONCOURT Gérald, NADAL-GARDERE Marie-José, La peinture Haïtienne, Paris, Nathan, 1986.

– FRANCISCUS John Allen, Haiti: Voodoo Kingdom to Modern Riviera, San Juan (P.R.): Franciscus Family Foundation, 1980.

– LOUIS Brumaire. « Notes biographiques. Jean-Baptiste Bottex », Studio n°3, Le bulletin du Centre d’art, vol. I, n° 3 : (Port-au-Prince). Avril 1946.

– PATAKI Eva, Haitian Painting, Art and Kitsch, Adams press : Chicago, Illinois, USA, 1986.

– RODMAN Selden, Where Art is Joy. Haitian Art : The first forty years, Ruggles de Latour, New York, 1988.

– RODMAN Selden, The Miracle of Haitian Art, Université du Michigan, New York, Doubleday, 1ère édition, 1974.

 

Catalogues d’exposition

Haitian paintings, PB Eighty-Four, salle 691, 19 au 23 mai 1979.

Haitian paintings, PB Eighty-Four, salle 658, 2 au 5 décembre 1978.

Haitian Art, Streetworkers incorporated, New York, États-Unis.

 

Webographie

http://www.artnet.com/artists/jean-baptiste-bottex/past-auction-results

http://www.artshaitian.com/Pages/haitianartjbbottex.html

– http://www.askart.com/artist/JeanBaptiste_Bottex/11253110/JeanBaptiste_Bottex.asp

http://www.haitianarthopkins.com/Bottex_Boursiquot.htm

http://www.naderhaitianart.com/shop-by-artists-name/

https://www.facebook.com/ElSaiehgallery/