fr | en

LE CENTRE D’ART > Qui sommes-nous ?

Le Centre d’art est une institution culturelle créée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence a partir de valeurs patrimoniales conservées.

Créée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gerald Bloncourt, elle émerge alors qu’il n’existe pas encore de galeries d’art ni d’école publique d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

Le Centre d’art permet l’émergence de plusieurs générations d’artistes plasticiens renommés, peintres ou sculpteurs, comme Hector Hyppolite, Georges Liautaud ou Édouard Duval Carrié.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 affecte lourdement le Centre d’art. Après l’effondrement du bâtiment et le décès de sa directrice, Francine Murat, l’institution reste fermée au public pendant quatre ans.

C’est à l’occasion de ses 70 ans que le Centre d’art renait, en novembre 2014, avec des aménagements provisoires installés dans le jardin de l’espace historique. L’institution reprend alors ses activités auprès du public et des artistes : cours, conférences, rencontres, expositions. En parallèle, l’équipe travaille à la valorisation du patrimoine du centre, par la conservation et l’inventaire de sa collection d’œuvres, de photographies et des archives afférentes. Le Projet Scientifique et Culturel du Centre d’art a été rédigé en 2016 et le Centre d’art projette de rencontruire durablement ses infrastructures d’ici 2020.

Notre Mission

Le concept d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité du concept d’origine. Les missions sont la formation, le soutien à la création, la diffusion, la commercialisation et la recherche

> Découvrir les talents, soutenir, former et accompagner les artistes haïtiens dans leur travail de création.

> Favoriser la création en la diffusant sur le marché de l’art et pour sortir les artistes de l’anonymat

> Conserver, documenter et valoriser les collections déjà conservées au Centre d’art.

> Mettre à disposition et transmettre le patrimoine lié aux arts visuels haïtiens.

La Gouvernance

Le Conseil d’Administration

Depuis la réunion exceptionnelle du conseil d’administration du 29 novembre 2014, le conseil d’administration du Centre est composé des membres suivants:

Axelle Liautaud – présidente

Mireille Perodin Jérôme – vice-présidente

Daniel Dorsainvil – trésorier

Gisèle Fleurant – vice trésorière

Christine Audain Chenet– secrétaire

Le Conseil Scientifique

Cette instance consultative participe à la définition des orientations stratégiques. Elle est composée d’experts scientifiques nationaux et internationaux, choisis dans le monde des musées, le monde académique et parmi des personnalités sensibilisées à l’avenir d’Haïti, de son patrimoine et de sa création artistique. Ses membres sont:

Carlo Celius – Historien et historien de l’art, chargé de recherche au CNRS (France), rattaché a l’Institut des mondes africains (Paris)

Yolanda Wood – Chercheuse, historienne et critique d’art, elle fonde en 1985, la chaire d’Histoire de l´Art de la Caraïbe de l’Université de La Havane. Elle dirige le Centre des etudes de la Caraibes de la Casa de Las Americas (Cuba) et enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art a Mexico.

Anthony Bogues Barrymore, Asa Messer Professor of Humanities and Critical Theory Director, Center for the Study of Slavery & Justice. Professor, Africana Studies. Brown University. Honorary Professor , University of Cape Town

Andre Delpuech anciennement conservateur général du patrimoine, Responsable de l’Unité patrimoniale des collections des Amériques, Musée du Quai Branly. Aujourd’hui directeur du Musee de l’Homme (au sein du museum d’histoire naturelle) – Paris

Veerle Poupeye – directrice de « The National Gallery of Jamaica”, specialiste de l’art caribeen

Françoise Dalex, responsable master II documentation et régie des collections à l’école du Louvre/ responsable du centre de ressources du Centre de recherches Dominique Vivant Denon, musée du Louvre

Lorraine Mangones, directrice de la FOKAL

Philippe Loïc Jacob – president du CA d’Ecoemballage- membre fondateur Fondation Daniel et Nina Carasso-  et president Fondation pour le Rayonnement de l’art Haitien

Laurent Dubois- spécialiste de l’histoire et de la culture du monde Atlantique, les Caraïbes et en particulier Haïti. Directeur de la faculté du Forum for Scholars et Publics de l’Université Duke

Edwidge Danticat, écrivaine

L’equipe

Jean Mathiot – directeur exécutif par intérim

Judith Michel – responsable pédagogique et soutien à la creation artistique

Alex Bellefleur – administration et comptabilité

Marie Flore Morett – chargée des publics et de la communication

Love-Mary Coqmar – gestionnaire des ressources documentaires

Marcia Valencia Augustin – assistante administrative

 

 

ACTU > February Programs at Fowler Museum UCLA

In celebration of Black History Month, the Fowler is honored to welcome painter Andrew LaMar Hopkins and photographer Fabiola Jean-Louis, two artists renowned for works that reclaim and reimagine Black histories that have been forgotten or silenced. Join the Fowler’s Curatorial and Research Associate of Haitian Arts, Katherine Smith, for a program with the artists who will share their work and discuss the influence of Haiti in New Orleans; Black glamor, gaze, and identity; and their personal stakes in changing historical narratives to celebrate Black bodies.

 

Andrew LaMar Hopkins (b. 1977, Mobile, AL) paints meticulous, lush, minute depictions of 19th-century interior scenes and architectural set pieces based on the histories of free Creole people in the antebellum American South. In 2020, Hopkins mounted a solo presentation, entitled Créolité, at Venus Over Manhattan in New York; it received coverage in the Wall Street Journal, Artforum, and New York magazine, among other prominent publications. Hopkins lives and works between New Orleans, LA, and Savannah, GA.

Fabiola Jean-Louis (b. 1978, Port Au Prince, Haiti) is creating an ongoing series, Rewriting History, which consists of period paper gowns, painterly photographs, and Polaroids. The project was shown as a solo exhibition at Smithsonian affiliates DuSable Museum of African American History, Alan Avery Art Company, and Andrew Freedman Home, receiving critical acclaim. Jean-Louis was accepted into the highly sought-after residency at the Museum of Art and Design (MAD) in New York City, and in September 2019 at LUX Museum in San Diego. Her works have been featured in Elle Decor, Huffington Post, Chicago Tribune, Artnet News, Hyperallergic, Chicago Sun Times, The Haitian Times, and other publications.

 

RSVP and more information can be found here: https://www.eventbrite.com/e/138692778835

The full details for our February programs can be found at https://www.fowler.ucla.edu/at-home/february-2021.

 

SOUTIEN À LA CRÉATION > Carte Blanche

PORTAIL DE L’ART HAÏTIEN > BOTTEX Seymour Etienne

« Dans l’art primitif, il n’y a pas de limites. Ça embrasse tous les novices parce qu’il n’y a pas de règles. »

Amélie Bottex, Site de REAL LIFE Magazine
http://www.reallife.ky/editorial/seymour-bottex

 

Seymour Étienne Bottex est né à Port-Margot près du Cap-Haïtien le 25 décembre 1920. Petit-fils d’un important général de l’armée haïtienne, Seymour Bottex est photographe jusqu’en 1955. Son frère aîné Jean-Baptiste Bottex, lui-même artiste, l’incite à s’essayer au dessin. Il intègre le Centre d’art en 1961 où il met en vente des aquarelles et quelques peintures et travaille également dans l’atelier de la galerie Issa El Saieh à Port-au-Prince.

 

Les thèmes de prédilection de l’artiste sont inspirés de la Bible et de scènes de la vie quotidienne. Il développe un style personnel reconnaissable avec des couleurs très vives et une stylisation importante de ses personnages aux corps et aux membres allongés, aux cous étirés et courbés vers le sol. Seymour Bottex participe aux fresques décoratives décorant l’orgue de la cathédrale épiscopale de la Sainte-Trinité de Port-au-Prince. L’édifice est fortement endommagé lors du séisme du 12 janvier 2010. Une partie de ses œuvres sont vendues aux enchères chez Sotheby’s à New York pour recueillir des fonds pour l’Hôpital Albert Schweitzer situé à Deschapelles dans la ville du département de l’Artibonite en Haïti.

 

Seymour Etienne Bottex meurt le lundi 16 mai 2016 à 96 ans.

 

Expositions

Année 2010

– 2012, Haitian Art : Old Masters and New Visions, Indigo Art Gallery, Philadelphie, États-Unis.

 

Année 2000

– 2005, Encontros e Reencontros na Arte Naif : Brasil – Haïti / Rencontres et Retrouvailles dans l’Art Naïf : Brésil– Haïti / Encounters and Reenconounters in Naïve Art : Brasil – Haïti, Ministério Das Relações Exteriores, Brasilia.

– 2000, Haitian Celebration, Coral springs Museum of Art, Florida, États-Unis.

 

Année 1990

– 1998, Vᵉ Festival International d’Art Naïf, «Haïti : Parfums de Liberté », Le Musée de VICQ, Île-de-France, France.

1997, Haitian Art: Twenty years of collecting at the Waterloo Museum of Art, 1977-1997, Iowa, États-Unis.

1997, Mille Couleurs d’ Haïti, Galerie Vraiment Songe, Paris, France.

– 1993, Haitian Masters: The First Generation, Galerie Lakaye, Los Angeles, États-Unis .

1991, Haitian Art, selections from a Chicago collection, The Hyde Park Art Center : Chicago, Illinois.

1991, Les enfants d’abord, UNICEF, Musé d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

 

Année 1980

– 1985, Le Centre d’Art, ses débuts, MUPANAH, Port-au-Prince, Haïti.

– 1984, 193e exposition, 40e anniversaire du Centre d’art, Peintures des Premiers artistes, Le Centre d’art, Port-au-Prince, Haïti.

– 1984, Important Latin American Paintings, Drawings, sculpture, prints and Haitian paintings, Sotheby Parke Bernet, New-York, États-Unis.

– 1980, Haitian and Latin American Paintings and Drawings, Sotheby Parke Bernet, New York, États-Unis.

 

Année 1970

– 1979, Haitian Paintings, PB Eighty-Four, New York, États-Unis.

– 1978, Haitian Paintings, PB Eighty-Four, New York, États-Unis.

– 1974, ORTF, collection privée Issa el Saieh, Paris, France.

– 1972, 30 Peintres Naïfs de Haïti, Galerie de la Couronne, Aubonne, Suisse.

 

Année 1960

– 1969, Kunst aus Haiti, Museum am Ostwall Dortmund, Dortmund, Allemagne.

– 1967, Naive Art from Haïti, The Corning Museum/ The Theatre Gallery of Corning Glass Center, Corning, États-Unis.

– 1965, Haitian Artists, The Student Center Art Gallery, Seton Hall University, South Orange, New Jersey, États-Unis.

– 1965, Salon Esso des Jeunes Artistes, Esso Standard Oil, Institut Haitiano-Américain, Port-au-Prince.

– 1965, Salon Esso des Jeunes Artistes, Esso Standard Oil, Union Panaméricaine, Washington D.C., Etats-Unis.

– 1964, Primitive Painters of Haiti, Art d’ Haiti, Grove ST., New York, États-Unis.

 

Année 1950

– 1951, Inauguration des Tableaux Muraux, Cathédrale Sainte Trinité, Port-au-Prince, Haïti.

 

– Sd, Haitian Art, Streetworkers Incorporated, New York, États-Unis.

 

Bibliographie

ALEXIS Gérald, Peintres Haïtiens, éditions Cercle d’Art, Paris, 2000.

– Art Etche, FOKAL, Rara & Carnaval, dans la tradition Haïtienne, collection peintres d’Haïti. Mars 2013.

– Art Etche, FOKAL, Marchés-marchandes, dans la peinture d’Haïti, collection peintres d’Haïti. Mars 2013.

BLONCOURT Gérald, NADAL-GARDERE Marie-José, la Peinture Haïtienne. Paris : Nathan, 1986.

FRANCISCUS Jhon Allen, Haiti: Voodoo Kingdom to Modern Riviera, San Juan (P.R.): Franciscus Family Foundation, 1980.

GRANDJEAN Michèle, Artistes en Haïti, Cent parmi d’Autres, Art et cœur : Marseille, France. Septembre 1997.
– Los Angeles Times Home Magazine, A Caribbean Montage, The Synthesis of Color, Art, Architecture and Food. 27 avril 1980.

MONOSIET Pierre, Intro, Peintures Haïtiennes, Boulogne: Delroisse, n.d. (1978).

PATAKI Eva, Haitian Painting, Art and Kitsch, Adams press : Chicago, Illinois, États-Unis. 1986.

RENARD Hélène, The Dream and the Naifs, Université de Virginia, M. Fourny, 1983.

RODMAN Selden, The Miracle of Haitian Art, Université du Michigan, New York, Doubleday, 1ère édition, 1974.

RODMAN Selden, Where Art is Joy. Haitian Art : The First forty years, Ruggles de Latour, New York, 1988.

– WILLIAMS Sheldon, Voodoo and the Art of Haïti, Morland Lee Ltd: englad, 1969.

Catalogues d’exposition

Encontros e reencontros na arte naif : Brasil – Haiti / Rencontres et retrouvailles dans l’art naïf : Brésil – Haïti / Encounters and reenconounters in Naïve art : Brasil – Haiti , Brasilia : Ministério das relações exteriores, 2005.

Haitian Celebration, Coral Springs Museum of Art, South Florida, 5 mai – 16 juillet 2000.

Vᵉ Festival International d’Art Naïf : Haïti : Parfums de Liberté, Musée de VICQ , Île-de-France, France, 18 Avril – 30 Septembre 1998.

Haitian Art : Twenty years of collecting at the Waterloo Museum of Art, 1977-1997, Iowa, États-Unis, 1997.

– Haiti Chérie : Arte Haitiano de Hoy, Dirección General de Culturas Populares, Mexico : 1993.

Haitian and Latin American Paintings and Drawings, Sotheby’s madison avenue Galleries, New York, États-Unis, 13 – 19 décembre 1980.

Haitian Art, Streetworkers incorporated, New York, États-Unis.

Webographie

http://www.arcadja.com/auctions/fr/bottex_seymour_etienne/artiste/98795/

http://www.artshaitian.com/Pages/haitianartbottex.html

http://www.askart.com/auction_records/Seymour_Etienne_Bottex/11018136/Seymour_Etienne_Bottex.aspx

http://www.cranearts.com/haitian-art-old-masters-and-new-visions/

http://www.artshaitian.com/Pages/haitianart3bottex.html

http://www.naderhaitianart.com/bottex-seymour-haitian-1922-2016/

http://www.haitianarthopkins.com/Bottex_Boursiquot.htm

http://iartx.com/bottex-s-e.html

http://www.medalia.net/store/haiti/bottexsey.html

http://www.reallife.ky/editorial/seymour-bottex

https://www.youtube.com/watch?v=n9EQWG9_PV4&list=PLBAAE09E64C8A577B&index=2

https://www.facebook.com/ElSaiehgallery/