fr | en

LE CENTRE D’ART > Qui sommes-nous ?

Le Centre d’art est une institution culturelle créée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence a partir de valeurs patrimoniales conservées.

Créée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gerald Bloncourt, elle émerge alors qu’il n’existe pas encore de galeries d’art ni d’école publique d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

Le Centre d’art permet l’émergence de plusieurs générations d’artistes plasticiens renommés, peintres ou sculpteurs, comme Hector Hyppolite, Georges Liautaud ou Édouard Duval Carrié.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 affecte lourdement le Centre d’art. Après l’effondrement du bâtiment et le décès de sa directrice, Francine Murat, l’institution reste fermée au public pendant quatre ans.

C’est à l’occasion de ses 70 ans que le Centre d’art renait, en novembre 2014, avec des aménagements provisoires installés dans le jardin de l’espace historique. L’institution reprend alors ses activités auprès du public et des artistes : cours, conférences, rencontres, expositions. En parallèle, l’équipe travaille à la valorisation du patrimoine du centre, par la conservation et l’inventaire de sa collection d’œuvres, de photographies et des archives afférentes. Le Projet Scientifique et Culturel du Centre d’art a été rédigé en 2016 et le Centre d’art projette de rencontruire durablement ses infrastructures d’ici 2020.

Notre Mission

Le concept d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité du concept d’origine. Les missions sont la formation, le soutien à la création, la diffusion, la commercialisation et la recherche

> Découvrir les talents, soutenir, former et accompagner les artistes haïtiens dans leur travail de création.

> Favoriser la création en la diffusant sur le marché de l’art et pour sortir les artistes de l’anonymat

> Conserver, documenter et valoriser les collections déjà conservées au Centre d’art.

> Mettre à disposition et transmettre le patrimoine lié aux arts visuels haïtiens.

La Gouvernance

Le Conseil d’Administration

Depuis la réunion exceptionnelle du conseil d’administration du 29 novembre 2014, le conseil d’administration du Centre est composé des membres suivants:

Axelle Liautaud – présidente

Mireille Perodin Jérôme – vice-présidente

Daniel Dorsainvil – trésorier

Gisèle Fleurant – vice trésorière

Christine Audain Chenet– secrétaire

Le Conseil Scientifique

Cette instance consultative participe à la définition des orientations stratégiques. Elle est composée d’experts scientifiques nationaux et internationaux, choisis dans le monde des musées, le monde académique et parmi des personnalités sensibilisées à l’avenir d’Haïti, de son patrimoine et de sa création artistique. Ses membres sont:

Carlo Celius – Historien et historien de l’art, chargé de recherche au CNRS (France), rattaché a l’Institut des mondes africains (Paris)

Yolanda Wood – Chercheuse, historienne et critique d’art, elle fonde en 1985, la chaire d’Histoire de l´Art de la Caraïbe de l’Université de La Havane. Elle dirige le Centre des etudes de la Caraibes de la Casa de Las Americas (Cuba) et enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art a Mexico.

Anthony Bogues Barrymore, Asa Messer Professor of Humanities and Critical Theory Director, Center for the Study of Slavery & Justice. Professor, Africana Studies. Brown University. Honorary Professor , University of Cape Town

Andre Delpuech anciennement conservateur général du patrimoine, Responsable de l’Unité patrimoniale des collections des Amériques, Musée du Quai Branly. Aujourd’hui directeur du Musee de l’Homme (au sein du museum d’histoire naturelle) – Paris

Veerle Poupeye – directrice de « The National Gallery of Jamaica”, specialiste de l’art caribeen

Françoise Dalex, responsable master II documentation et régie des collections à l’école du Louvre/ responsable du centre de ressources du Centre de recherches Dominique Vivant Denon, musée du Louvre

Lorraine Mangones, directrice de la FOKAL

Philippe Loïc Jacob – president du CA d’Ecoemballage- membre fondateur Fondation Daniel et Nina Carasso-  et president Fondation pour le Rayonnement de l’art Haitien

Laurent Dubois- spécialiste de l’histoire et de la culture du monde Atlantique, les Caraïbes et en particulier Haïti. Directeur de la faculté du Forum for Scholars et Publics de l’Université Duke

Edwidge Danticat, écrivaine

L’equipe

Jean Mathiot – directeur exécutif par intérim

Judith Michel – responsable pédagogique et soutien à la creation artistique

Alex Bellefleur – administration et comptabilité

Marie Flore Morett – chargée des publics et de la communication

Love-Mary Coqmar – gestionnaire des ressources documentaires

Marcia Valencia Augustin – assistante administrative

 

 

ACTU > RÈL | Exposition et Ventes

Créer. Créer du beau, de ce lieu même qu’on dit en déshérence.  De ce lieu qui aujourd’hui peine encore à faire advenir l’humanité dont il se réclame, celle qui enfouie sous les décombres du passé continue pourtant de nourrir inlassablement, de manière paradoxale, l’imaginaire de nos artistes.

 

Créer à partir de rien… ou de si peu. Se saisir de cette matière inerte qui connut souvent d’autres usages, la récupérer, la modeler, la transformer, lui insuffler une présence qui ne s’explique pas, qui se vit avec insolence, avec défiance, hors toute convenance, car l’œuvre d’art qui en naît, admirable, étonne autant qu’elle séduit. Bergson ne disait-il pas que le beau c’est la victoire de l’esprit sur la matière ? Ici pas de platitude, encore moins de banalité ou d’ennui. L’esprit qui souffle est celui de la colère, de l’inacceptable, du refus. Le cri. Rèl ! L’œuvre elle-même en est l’expression quel que soit le langage esthétique privilégié.

 

Le Centre d’art ouvre l’année 2021 par une remarquable exposition de ces artistes plasticiens, ceux qui ont su l’espace d’une création, transcender leurs conditions matérielles pour nous offrir des œuvres d’une étonnante vitalité. Invoquer la précarité de l’existence mais en même temps convoquer l’inspiration et provoquer la matière pour en faire du neuf. Traverser le feu et les flammes des « assassins d’aube » dénoncés par Aimé Césaire, tenter la mise à distance dictée par la pandémie, et s’inscrire dans un procès pour conjurer le malheur, les œuvres qui en résultent ne peuvent être que bouleversantes.

 

Huit artistes se déploient et se dévoilent en une cinquantaine de créations. Sans exhibitionnisme ou hubris, avec pudeur même, chez Max Grégoire Benjamin et Jhonny Cinéus, et humour chez Lhérisson Dubréus. L’art contemporain n’offre pas de lisibilité immédiate, il utilise un métalangage qui méthaphorise et subvertit ce qui tient lieu de réel. Voir, sentir et donner à penser le rapport à l’autre, à l’espace et au temps, c’est l’initiation à laquelle nous convient l’impétuosité monumentale de Guyodo, les personnages indociles de Killy, les innovations conceptuelles de David Boyer, le bleu lapis-lazuli de Paskö empreint de désir et de sensualité, et l’élégance, la grâce et le sens que Celeur infuse à de banals objets de récupération.

 

Comment ne pas saluer la scénographie de l’exposition conduite par Pascale Théard qui a su mettre en partage le travail de création souvent minutieux (Dubréus, Benjamin, Boyer, Cinéus) mais incontestable chez eux tous, et en lumière, dans la pluralité et la diversité des modes d’expression, l’acte de résistance de l’artiste qui refuse de sombrer, et en créant, crie haut et fort sa manière d’habiter le monde.

 

Un grand merci au Centre d’art, à tous ceux et celles qui ont contribué à cette belle exposition, la 274ème depuis sa création.

 

Un seul regret, pas une seule femme artiste. Elles aussi auraient, à leur manière, porté loin le cri.

 

 

 

Michèle Duvivier Pierre-Louis

Décembre 2020

SOUTIEN À LA CRÉATION > Carte Blanche

PORTAIL DE L’ART HAÏTIEN > ST- ELOI Lionel

Lionel-St-Eloi« En peinture comme en sculpture, je ne suis ni réaliste ni surréaliste. Je suis un illusionniste. Je cherche toujours des solutions »

Lionel ST-ÉLOI
GRANDJEAN Michèle. – Artistes en Haïti, cent parmi d’autres, septembre 1997.

Très jeune, il s’initie à la ferronnerie, à la peinture et à la céramique ; il suit un séminaire sur l’art universel avec le français Jean Matoute. Plus tard, Lionel fait ses débuts dans la peinture à l’atelier « Poto-Mitan » de Port-au-Prince où l’on pratique la rotation artistique sur invitation du peintre Harry Oscar. Il y fait la connaissance de Tiga (plasticien haïtien) avec qui il participe à des travaux de décors théâtraux, de concerts et apprend les techniques de découpage du fer blanc. Là, il a aussi l’occasion d’observer le tournage de « Gouverneurs de la rosée » et de rencontrer Wilfrid Austin Casimir dit Frido (artiste peintre et dramaturge, alors assistant à « Poto Mitan »). A travers cette expérience, il se constitue un solide réseau, comptant entre autres des personnalités comme Pierre Monosiet, Larry Peabody, Miss Walace, qui l’amènent à fréquenter le Centre d’Art dès 1972.

A l’époque, Lionel peint des motifs végétaux aux contours précis dans des tons délavés. Il puise la majorité de ses sujets dans le vodou. Tout en participant à la vie du Centre, il perfectionne ses techniques de peinture et prend des cours avec Antonio Joseph et Franck Louissaint.

Lionel ST-ÉLOI se consacre essentiellement à la peinture jusqu’à l’embargo de 1990 qui le prive de la couleur blanche.  Il se met alors à explorer la sculpture de récupération, utilisant des matériaux tels que de la tôle, de vielles râpes, du fil de fer barbelé, des pièces détachées de voiture, des fourchettes, des fleurs et autres des bijoux chinés chez les ménagères de son quartier Port-au-Princien de Carrefour Feuilles. Lionel St-Eloi est l’un des précurseurs dans ces techniques de récupération en Haïti. Il fonde une école communautaire de musique, de danse et d’arts plastiques en 2012. Depuis lors, il transmet son approche de l’art et de la sculpture de récupération à plusieurs générations de jeunes dans son quartier et au Centre d’Art où Il tient aujourd’hui son atelier depuis 2015.  Certains de ses disciples, comme Davidson Thermidor, Ricardo Valcin embrasseront à leur tour une carrière d’artiste.

Les sculptures de ST-ÉLOI sont particulièrement reconnaissables. L’usage du métal gris argenté, l’emploi de fragments de verre et de miroirs, l’utilisation de billes en guise d’yeux, tout cela participe de la facture de Lionel ST-ÉLOI en tant que sculpteur.

Son œuvre sculptée reprend les mêmes thèmes que sa peinture : divinités du vodou ; Damballah, Erzulie, Saints de la religion Catholique ; Anges musiciens, Christ, vierges etc… Très vite, il acquière une reconnaissance internationale à New York, à Paris, à Liverpool, à la Havane, à Saint Domingue etc.

Ses œuvres sont exposées sur la scène mondiale, notamment au Grand Palais, Paris (2014-2015), à la Halle Saint-Pierre, au Fowler Museum, USA (2013), au Ramapo College Art Gallery, USA (2013), au Musée du Montparnasse, Paris (2009), à l’Abbaye de Daoulas, Bretagne, France (2003). Il fait partie de la collection permanente du Centre d’Art, du Musée d’Art Haïtien du Collège Saint-Pierre, du Davenport Museum, du Waterloo Museum, du Collège Ramapo (NJ) et du Musée d’art de la Nouvelle-Orléans. Il est publié dans Where Art is Joy (Rodman, 1988), Haïti : Actualities and Belief (Roche, 1990) et Island on Fire (Demme, 1997).

Lionel ST-ÉLOI vit et travaille actuellement à Port-au-Prince.

 

Voir la version courte

 

Expositions

Individuelles

Année 2000

– 2000-2001, Lionel ST-ÉLOI, Espace loas, Nice, France.

 

Années 1990

– 1994, Galerie Bourbon-Lally, Pétion Ville, Haïti

– 1994, Inter peinture, salon d’exposition du restaurant Chez Gérard, Pétion-ville, Haïti

– 1992, 212e exposition du Centre d’Art, Etape de la sculpture, Les dessins et sculptures de Lionel ST-ÉLOI, Le Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti.

– 1990, 208e exposition du Centre d’Art, Appel à la conscience, Le Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti.

– 1990, Haiti: actualities & beliefs, The Florida State Université Gallery & Museum, Floride, Miami, États-Unis.

 

Années 1980

– 1989, Lionel ST-ÉLOI, MUPANAH, Port-au-Prince, Haïti.

– 1983, 188e exposition du Centre d’Art, Recherche d’identité, Le Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti.

– 1983, Ramapo College Art Gallery, New Jersey, Etats-Unis.

– 1981, 174e exposition du Centre d’Art, Illustration musicale, Le Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti.

 

Collectives

Années 2010

– 2018, 2.7.1: expositions ventes de créations contemporaines, Le Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti.

– 2018, Journée nationale de l’art, Mairie de Port-au-Prince – Le Centre d’Art, Le Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti.

–  2017, Selected Artworks, exposition du Centre d’Art pour l’Open Society Foundation, Maison Dufort, Port-au-Prince, Haïti.

– 2017, 5th Ghetto Biennale : A Cartography of Port-au-Prince, Port-au-Prince, Haïti.

– 2016, Haïti, un peuple d’artistes, Centre culturel de Lavandou, Lavandou, France.

– 2016, 268e exposition du Centre d’Art, Lumière des ombres, Le Centre d’Art, Port-au-Prince, Haïti

– 2016, Restoring the Spirit: Celebrating Haitian Art, Pomona College Museum of Art, Claremont CA, États-Unis.

– 2014 – 2015, Haïti : deux siècles de création artistique, Galerie Nationale, Grand Palais, Paris, France.

– 2013, In extremis, Death and Life in 21st- Century Haitian Art, Fowler Museum at UCLA : Los Angeles, États-Unis.

 

Années 2000

– 2009, Courants chauds, créateurs contemporains Dominicains et Haïtiens, MUPANAH, Port-au-Prince, Haïti.

– 2007, The ICAF, Galerie Bourbon-Lally, Port-au-Prince, Haïti.

– 2007, The ICAF, Institut Français d’Haïti, Port-au-Prince, Haïti.

– 2007, Koulè, Couleurs, Colores, Colors, Levée de fonds au profit de l’école de musique Desaix Baptiste, Immeubles JATRACO, Jacmel, Haïti.

– 2006-2007, Dessalines dans l’imaginaire des artistes haïtiens, Musée d’art Haïtien du Collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 2006, Haïti, Méandres de la mémoire, La TOHU, Montréal, Les Ateliers Jérôme et Mel Productions

– 2006, Fête de la sculpture, Institut Français d’Haïti, Port-au-Prince, Haïti.

– 2006, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2005, Vision parallèle, ST-ÉLOI et Nasson, Les Ateliers Jérôme, Port-au-Prince, Haïti.

– 2005, Lespri Endepandan : Discovering Haitian Sculpture, The Patricia & Phillip Frost Art Museum, Florida, États-Unis.

– 2005, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2004, Art haïtien : symbolisme et recyclage dans l’art statuaire, Maison de l’Amérique Latine, Paris, France.

– 2004, Métamophoses, Maison de l’Amérique Latine, Paris, France.

– 2004, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2003, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2003, Vaudou, Centre Culturel Abbaye de Daoulas, Bretagne, France.

– 2002, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2001, Espace Loas, Caribbean/Latin American Art Foundation, Saint-Croix, Virgin Islands, États-Unis.

– 2001, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2001, National Fine Black Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2000, Haitian Celebration, Coral Springs Museum of Art, Floride, Miami, États-Unis.

– 2000, Musée National des Arts et Traditions Populaires, Paris, France.

– 2000, Haïti : anges et démons, 1945-2000, Halle Saint-Pierre, Paris, France.

– 2000, Maîtres Haïtiens Contemporains, Hôtel Montana- Les ateliers Jean René Jérôme, Port-au-Prince, Haïti.

– 2000, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 2000, National Fine Black Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

 

Années 1990

– 1999, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 1999, National Fine Black Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 1998- 1999, L’esprit de la Noël, Musée d’art haïtien du collège Saint-Pierre, Port-au-Prince, Haïti.

– 1998, Ramscale Gallery, New York, États-Unis.

– 1998, Esclavage et liberté, Le Toit de la Grande Arche, la Défense, Paris, France.

– 1998, Haïti : parfums de liberté, Le musée de Vicq, Vicq, France.

– 1998, 50e anniversaire de la déclaration des droits de l’homme, MUPANAH – Institut Français, Port-au-Prince, Haïti.

– 1998, Foire internationale de Madrid, Art contemporain ARCO, Madrid, Espagne.

– 1998, National Fine Black Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis.

– 1998, Baltimore Folk Art Fair, Baltimore, MD, États-Unis.

– 1998, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis

– 1997, Baltimore Folk Art Fair, Baltimore, MD, États-Unis.

– 1997, Hommage, 14e anniversaire du MUPANAH, MUPANAH, Port-au-Prince, Haïti.

– 1997, Koulè, Couleurs, Colores, Colors, au profit de l’école de musique Dessaix Baptiste de Jacmel, Immeubles JATRACO, Jacmel, Haïti.

– 1997, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis

– 1996, Haïti, couleurs magie de l’espoir, Fondation Mona Bismarck, Paris, France.

– 1996, Outsider Art Fair, Galerie Bourbon-Lally, New York, États-Unis

– 1996, 4 décennies de sculpture Haïtienne, Gallery Kalfou, California, États-Unis.

– 1995, Galerie Pa Nou, New Canaan (Connecticut), États-Unis.

– 1994, The Way we Are, Galerie Lakay, Los Angeles, États-Unis.

– 1993, The Joyful Spirit: Three Generations of Haitian Art, New Jersey Center for Visual Arts, New Jersey, Summit, États-Unis.

– 1993, Florida State University Museum, Tallahassee, Florida, États-Unis.

– 1993, Ramapo College Art Gallery, Mahwah, États-Unis.

– 1992, A Haitian Celebration Art and Culture, Milwaukee College Art Gallery, Milwaukee, États-Unis.

– 1992, La rencontre des deux mondes vu par les peintres d’Haïti, Espace Electra, Paris, France.

– 1992, 1re Bienal de Pintura del Caribe y Centroamérica, Galeria de Arte Moderno, Santo Domingo, République Dominicaine.

– 1990, Haiti: Actualities & Beliefs, the Florida State Université Gallery & Museum, Floride, Miami, États-Unis.

 

Années 1980

– 1989, MUPANAH, Port-au-Prince, Haïti.

– 1987, 24e session de la conférence générale École nationale des Arts, UNESCO, Paris, France.

– 1984, Tropicos, Centre Saint Martial, Comité d’animation culturelle, Ministère de la culture, Angoulem, France.

– 1983, Caribbean Odyssey, Mini Art Gallery, Pennsylvania Washington, États-Unis.

– 1983, Autour du Voudou, MUPANAH, Port-au-Prince, Haïti.

– 1982, Three Generations of Haitian Art, Allentown Art Museum of the Lehigh Valley, Allentown, États-Unis.

– 1982, Salutations Haïtienne, The Metropolitan Washington Alumni Chapter, Washington, États-Unis.

– 1981, Haitian Art: Aspects of Religion from the Private Collection of Mr and Mrs Robert C. Graham, Austin Arts Center, Trinity College, États-Unis.

 

Bibliographie

Ouvrages

– ARCHER Melanie, BROWN Mariel, A-Z of Caribbean Art, Robert & Christopher Publishers: Trinidad and Tobago, 2019.

– DEMME Jonathan. – Island on Fire: Passionate Images of Haiti from the Collection of Jonathan Demme, 1997.

– DROT Jean-Marie. – Le dernier voyage d’André Malraux en Haïti ou la découverte de l’art vaudou, Le musée du Mont-Parnasse, éditions Paradoxe : Paris. France. 2009.

– DROT Jean-Marie. – An Encounter between two Worlds as seen by Haiti’s Artists, Fondation Afrique en créations, carte segrete : Rome, Italie. 1994.

– DROT Jean-Marie. – La rencontre des 2 mondes vue par les peintres d’Haïti, Edizioni Carte Segrete. 1992.

– GRANDJEAN Michèle. – Artistes en Haïti, cent parmi d’autres, Art et cœur : Marseille, France. 1997.

– HOFFMAN Larry G. – Haitian Art the Legend and Legacy of the Naive Tradition, Davenport art gallery: Iowa, Etats-Unis: 1985.

– LEONIDAS Jean-Robert, MICHAUD Frantz. – Rêver d’Haïti en couleurs, Colorful Dreams Of Haïti, les éditions CIDIHCA : Montréal.  Avril 2009.

– LEREBOURS Michel Philippe. – Haïti et ses peintres de 1804 à 1980, souffrances et espoirs d’un peuple, tome 2, l’imprimeur II : Port-au-Prince, Haïti. 1989.

– LEREBOURS Michel-Philippe, Bref regard sur deux siècles de peinture haïtienne (1804-2004 ; Brief Overview of two Centuries of Haitian Painting (1804-2004, Editions de l’Université d’Etat d’Haïti : Port-au-Prince, Haïti. 2018.

– NADAL-GARDERE Marie-José, BLONCOURT Gérald, BELL Elisabeth (traductrice). – La peinture Haïtienne, Haitian Arts, éditions Nathan : Paris, France. 1986.

– PATAKI Eva. – Haitian Painting, Art and Kitsch, Adams press : Chicago, Illinois, USA. 1986.

– RAMSEY Kate et MARCELIN Louis-Hens. – Transformative Visions : Works by Haitian Artists from the Permanent Collection, Library of Congress control, Nu Press of Miami : Miami 2015.

– RODMAN Selden. – Where Art is Joy, Haitian Art : The First forty years, Ruggles de Latour : New York. 1988.

– SMIDAK Emil. – Pater Noster : Vater Unser, Our Father, Notre Pére, Padre Nostro, Avenira, -Stiftung, Luzern. 1982.

– SMITH Annette I. – Etched, an etched heart cannot be fully satisfied until all its desires are met

etched, Ione publishing: Brooklyn. 2010.

– STEBICH Ute. – A Haitian Celebration Art and Culture, Milwaukee Art Museum : New York. 1992.

– WORTSMAN Peter. – Selected Tales of the Brothers Grimm, Archipelago Books, Fromm Publishing Corporation : New York. 2013.

 

Catalogues d’exposition

– Une autre mémoire de l’esclavage, fortunes Dunkerquoises à Saint-Domingue au XVIIe siècle, Centre de la mémoire urbaine d’agglomération, Dunkerque, France, Mai 2016.

Lumière des ombres, Le Centre d’Art : Port-au-Prince, Haïti, 3 février 2016.

Haïti deux siècles de création artistique, Grand Palais, Galerie nationale. 19 Novembre 2014 – 15 février 2015.

In extremis, Death and Life in 21st- Century Haitian Art, Fowler Museum at UCLA: Los Angeles. 16 Septembre 2012 – 20 Janvier 2013.

Courants chauds, créateurs contemporains dominicains et haïtiens : Santo Domingo, République Dominicaine. 2009.

Fête de la sculpture, Institut Français d’Haïti, FOKAL. Juillet 2007.

Haitian Celebration, Coral Springs Museum of Art : South Florida. 5 mai – 16 juillet 2000.

Haïti : Anges et démons, 1945-2000, Halle Saint-Pierre, Paris : Hoëbeke, 21 mars – 30 juin 2000

The Joyful Spirit: Three Generations of Haitian Art, New Jersey Center for Visual Arts, 12 septembre-24 octobre 1993.

1re Bienal de Pintura del Caribe y Centroamérica, Galeria de Arte Moderno : Santo Domingo. 1992.

Haïti : Actualities & beliefs, Florida State University Gallery & Museum, 9 février- 11 mars 1990.

Caribbean Odyssey, Mini Art Gallery, Office of the Mayor : Pennsylvania. Washington. 1983.

ST-ÉLOI Lionel, Récupérations et visions, collections Inter-peintures, Bibliothèque nationale. Pétion Ville, Haïti. Sd.

 

Revues, presse, magazine

– ALEXIS Gérald. La sculpture en Haïti au XXe siècle : La ferronnerie d’art – Lionel ST-ÉLOI. Le Nouvelliste.

– Audience magazine. Haïti, le MUPANAH, Musée de la nation, volume 2 n° 17, Janvier 1999.

Caribbean Quarterly . A Journal of Caribbean Culture. Voodoo Imagination; Lionel St Eloi, volume 58, 2012 – Issue 4: Social Death/Resurrection.

– Caribbean Travel and Life, Septembre -Octobre 1987.

– LECARPENTIER Daniel, LECARPENTIER Martine. – Lionel ST-ÉLOI, fanzines, restitution d’un atelier de bande dessinée, reportage avec Hélène Bléhaut organisé par le Centre d’Art. Janvier – Mars 2017.

– SALLA Blandine. – Lionel ST-ÉLOI, fanzines, restitution d’un atelier de bande dessinée reportage avec Hélène Bléhaut organisé par le Centre d’Art. Janvier – Mars 2017.

– WEBERT Lahens. – Lionel ST-ÉLOI : une certaine fraicheur d’expression, Janvier 1981.

 

Filmographie

– Lescot Anne, Portrait de Lionel ST-ÉLOI, Collectif 2004 images, documentaire, vidéo, 3mns, couleur,(2008). Festival de cinéma de Douarnenez : 2010.

 

Webographie

http://www.loophaiti.com/content/vente-aux-encheres-doeuvres-dartistes-haitiens-paris

http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/123275/Le-minerai-argente-de-Lionel-Saint-Eloi

http://www.lesateliersjerome.com/lionel-st-eloi/

https://www.youtube.com/watch?v=VWJulEaUJ9s

http://haiti.spla.pro/fr/fiche.personne.lionel-saint-eloi.37192.html

http://indigoarts.com/artists/lionel-st-eloi

http://www.lenational.org/lart-de-lionel-saint-eloi-entre-classicisme-et-modernite/

https://www.bretagne-et-diversite.net/fr/films/portrait-de-lionel-saint-eloi/

https://www.facebook.com/pg/Haitian-Artists-ROKTOWA-103878662979279/photos/?tab=album&album_id=103885886311890

http://www.artshaitian.com/Pages/haitianart2lionel.html

http://haitianna.com/haitian_art/index.php/features/haitian-art-appraiser/item/460-lionel-saint-eloi

http://www.haitilibre.com/en/news-11986-haiti-social-the-diadem-that-will-crown-miss-haiti-a-creation-100-haitian.html

http://www.bourbonlally.com/artists/haitian/sculpture/lionel-st-eloi/steloiresume.html

http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00086495.2012.11672453?journalCode=rcbq20

https://books.google.ht/books?id=Ka-yAwAAQBAJ&pg=PA171&lpg=PA171&dq=LIONEL+SAINT+ELOI&source=bl&ots=xXEjIOl0y6&sig=nFj5e5DfrMCPV5LWhqAmCwGEyLs&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiUmMO53MjWAhUD5GMKHdkeAtQ4FBDoAQg8MAQ#v=onepage&q=LIONEL%20SAINT%20ELOI&f=false

http://figgeartmuseum.org/figgeartmuseum/files/36/36e2208f-d56c-4e08-847f-265148ebedbe.pdf

https://www.questia.com/library/journal/1P3-2956895601/voodoo-imagination

http://www.piasa.fr/sites/default/files/upload/actualites/fichiers/CP_ART_HAITIEN_EN.pdf

https://challengesnews.com/le-centre-dart-renait-de-ses-cendres/

http://www.artctualite.com/quete-de-sens-en-haiti/

http://nerial.free.fr/artelio/artelio/art_408.html

https://lenouvelliste.com/article/179185/la-sculpture-en-haiti-au-xxe-siecle-la-ferronnerie-dart-lionel-st-eloi

https://www.artsy.net/artist/lionel-st-eloi

https://www.liveauctioneers.com/item/54175519_lionel-st-eloi-haitian-childbirth-ceremony-haiti

https://www.invaluable.com/artist/st-eloi-lionel-ddxd3h5vei/sold-at-auction-prices/

https://www.ebay.com/itm/HAITI-ART-PAINTING-BY-HAITIAN-MASTER-LIONEL-ST-ELOI-/360213124062

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00086495.2012.11672453?journalCode=rcbq20

https://www.potomitan.info/bibliographie/metamorphoses.php